Actualités sportives

Duel de promus entre Brest et le FC Metz

03 octobre 2019 à 16h40 Par Axel Watrin
Thierry Ambrose, attaquant du FC Metz
Crédit photo : Axel Watrin / Direct FM

Les deux anciens pensionnaires de Ligue 2 se retrouvent ce samedi au Stade Francis-Le Blé en Bretagne. Un bol d’air attend les Messins en cas de victoire en Bretagne.
Les Grenats mettent le cap à l’ouest. À l’aube de la deuxième trêve internationale de la saison, une opposition en Bretagne ce samedi offrira l’occasion de se détacher au classement, en mettant à distance une formation aux ambitions similaires. 

Pour les joueurs du FC Metz, qui viennent de concéder deux points à domicile contre Toulouse (2-2) au terme d’une rencontre qu’ils ont pourtant mené à deux reprises, le temps est venu de se ressaisir. « On voit qu’on fait des choses intéressantes. Il y a quand même une dynamique, pas d’une longue durée, mais qu’on veut faire continuer. Le groupe n’est pas touché, simplement déçu » a expliqué à ce sujet l’entraîneur messin Vincent Hognon à la presse.
Écouter le podcast

Capitaliser sur les contenus convaincants affichés à Saint-Étienne et face au Téfécé. À Brest, qui ne s’est plus imposé face aux Messins depuis 2009, l’équation paraît simple pour les ouailles de l’ancien coach de l’ASNL. Le club à la Croix de Lorraine retrouvera d’ailleurs ce week-end une vieille connaissance : comme les Lorrains, le Stade brestois, qui est passé sous la houlette d’Olivier Dall’Oglio cet été, a survolé l’exercice 2018-19 de Ligue 2. Portée notamment par son meilleur buteur Gaëtan Charbonnier, la formation finistérienne n’a engrangé qu’une victoire cette saison (contre Reims le 24 août). Mais attend de pied ferme la venue du FC Metz, autre promu. L’histoire se souviendra que les Messins se sont imposés par deux fois l’an passé, toujours sur le même score de 1-0. « J’aimerais que l’on confirme cela avoue Vincent Hognon. Mais c’est loin d’être évident. Brest a recruté des joueurs en Ligue 2, comme nous. Ils ont construit un effectif cohérent. Il n’y a pas d’avantage psychologique. On veut le prendre en faisant un bon résultat là-bas ».

Une pléiade d’incertains


Habitué des entrées en seconde période, le néo-messin Thierry Ambrose estime de son côté que « les deux équipes ont à cœur de remporter le match. On a fait deux très bons matchs (contre l’ASSE et Toulouse). À Brest, on pourra faire de belles choses ». En attente de sa première réalisation sous le maillot messin, l’attaquant prêté par Manchester City a souligné « un niveau technique largement plus élevé », en comparaison avec ses deux piges à Breda (Pays-Bas) et au RC Lens en Ligue 2.

Malgré une rude concurrence à son poste, accentuée par les dernières prestations de haute volée d’Adama « Noss » Traoré, le Citizen pourrait connaître ce samedi sa première titularisation avec le FC Metz. L’infirmerie mosellane s’est copieusement garnie suite au dernier match contre Toulouse, lors duquel les Messins ont visiblement laissé des plumes. Si Stoppila Sunzu a reçu un coup à à la cheville à l’entraînement mercredi, Victorien Angban se remet d’une torsion du genou à Saint-Étienne. Touchés et remplacés lors de la réception des Toulousains, Opa Nguette (hanche) et Habib Diallo (péroné) ont bénéficié d’un entraînement spécifique. La révélation Noss Traoré souffre quant à lui du genou. « Ils sont tous susceptibles de jouer. Mais ils sont tous incertains aussi » a précisé Vincent Hognon. Le coach attendra l’ultime entraînement de la semaine ce vendredi pour décider d’embarquer ou non ses cinq protégés en Bretagne.
Écouter le podcast