Police : Des contrôles pour lutter contre le téléphone au volant sur l’A31

16 juin 2021 à 12h44 par Thomas Varin

Mardi 15 juin, une opération de contrôles de police était organisée sur l’A31 pour lutter contre « les distracteurs au volant ». La principale cible des hommes de la CRS autoroutière Lorraine-Alsace : le téléphone portable.

Police : Des contrôles pour lutter contre le téléphone au volant sur l’A31
Crédit: D!rect FM

Hier en Moselle comme dans 17 autres départements, un grand dispositif avait été mis en place pour lutter contre ce que les autorités appellent les « distracteurs au volant », comprenez par là tout ce qui est susceptible de distraire un conducteur. 


Le téléphone portable, ennemi public n°1


Le plus grand de ces « distracteurs » est bien évidemment le téléphone portable dont 38% des conducteurs reconnaissent son utilisation au volant, un pourcentage qui monte à 65% chez les conducteurs les plus jeunes.

Jean Christophe Scherer, capitaine-adjoint de la CRS autoroutière Lorraine-Alsace nous explique les risques qu’entrainent l’utilisation du téléphone durant la conduite : « Le téléphone au volant diminue énormément la capacité de réaction du conducteur et par la même cela augmente le risque d’accident. On quitte la route des yeux quelques secondes, on lâche le volant avec une ou les deux mains pour taper son SMS ou son email et malheureusement le drame peut arriver. »

Téléphoner au volant multiplie par 3 le risque d’accident et lire un SMS au volant multiplie le risque d’accident par 23 !

La directrice du cabinet du Préfet de Moselle Parvine Lacombe, qui était présente durant l’opération ajoute : « En Moselle, il a eu 10 décès sur les routes depuis le début de l’année, 2 étaient imputables à l’usage du téléphone portable. »


Un impact futur sur les suspensions de permis


L’utilisation au volant du téléphone est une infraction qui peut couter au contrevenant 135€ d’amendes et 3 points sur son permis. Et attention prochainement le téléphone va devenir un facteur aggravant de suspension du permis.  Donc si vous cumulez par exemple le téléphone au volant avec un excès de vitesse ou l’usage de stupéfiant, la suspension de permis sera rallongée. C’est ce qu’a expliqué la directrice du cabinet du Préfet de Moselle.

Durant cette opération menée sur l’A31, l’A30 et la Rocade par la CRS autoroutière Lorraine-Alsaces, 31 infractions ont été constatées dont 15 pour des téléphones portables parmi eux une conductrice qui roulait également sans permis ni assurances, elle risque une grosse amende et un passage au tribunal.