Actualités sportives

Vincent Hognon avant FC Metz - Brest en Coupe de la Ligue : « L’occasion de nous relancer rapidement »

29 octobre 2019 à 18h18 Par Axel Watrin
Vincent Hognon, entraîneur du FC Metz
Crédit photo : Axel Watrin / Direct FM

De nouveau dans la zone rouge de la Ligue 1 après leur défaite à Lyon samedi (0-2), les Grenats peuvent se relancer dès ce mercredi avec la réception du Stade brestois en Coupe de la Ligue.

À coup sûr, le club à la Croix de Lorraine espérait un autre scénario au Groupama Stadium ce week-end. Si la défaite n’a rien de honteux face à une écurie européenne, la manière, par contre, dérange. Après une ouverture du score facilitée par une faute collective de la défense messine, un pénalty très généreusement accordé à l’OL a annihilé les minces espoirs mosellans. « C’est digéré » assure néanmoins le technicien lorrain Vincent Hognon, à l’issue de l’entraînement de mardi matin qui s’est déroulé à huis-clos. Veille de match oblige.

Écouter le podcast

Car les Grenats remettent le pied à l’étrier dès ce mercredi, quatre petits jours après le voyage au pays des Gones. Avant la réception de Montpellier en championnat samedi, le FC Metz doit donc écrire son premier chapitre de Coupe de la Ligue cette saison à Saint-Symphorien contre le Stade brestois. « Notre métier c’est de repartir très rapidement. C’est une bonne occasion de nous relancer tout de suite » lance l’entraîneur des Messins.

Finalement, une parenthèse de coupe qui arrive peut-être à point nommé pour les joueurs du président Serin. Idéale pour effacer le dernier revers en date, propice pour se jauger avant la venue de la formation montpelliéraine. Sans oublier une place pour les 8èmes de finale d’une compétition qui baissera le rideau dans quelques mois. « Passer un tour en coupe, c’est important pour le groupe insiste le coach du FC Metz. Cela peut permettre à des joueurs à se révéler ».

Du sang neuf annoncé

Dans cette nouvelle semaine à trois matchs, le staff lorrain devrait en effet avoir recours à une large rotation d’effectif face au promu breton. « On cherche de la fraîcheur quand on joue tous les trois jours » rappelle Vincent Hognon. Première certitude donc : la présence de Paul Delecroix, l’habituel gardien remplaçant, dans le onze de départ. « Il va jouer ! » a laconiquement répondu son coach à la presse.

L’ancien défenseur central devra néanmoins composer sans son attaquant vedette Habib Diallo, sa blessure contractée lors de la réception de Toulouse ayant refait surface. Le Sénégalais sera laissé au repos ce mercredi. Idem pour John Boye et Thomas Delaine, déjà sur le flanc lors du déplacement à Lyon, qui devront patienter pour retrouver les pelouses.

Carte blanche donc à Ibrahima Niane, peu en vue depuis l’entame du championnat (243 minutes de jeu pour 1 but), qui a de grandes chances de débuter la partie face au SB29. L’attaquant sénégalais pourrait être secondé par ses compatriote Amadou Dia N’Diaye et Pape Ndiaga Yade, deux habitués de la réserve messine. Du temps de jeu possible pour Sami Lahssaini et Boubacar Traoré, arrivés cet été en Moselle, qui, eux non plus, n’ont pas encore connu leur baptême du feu en équipe première. « Ce sont de très jeunes joueurs. C’est normal qu’ils doivent patienter. S’ils sont performants, ils sont dans le groupe. S’ils sont performants quand ils rentrent, ils auront peut-être une chance d’évoluer avec nous » confie Vincent Hognon.