Actualités sportives

Victoire décisive pour le FC Metz face à Nîmes (2-1)

08 mars 2020 à 00h41 Par Axel Watrin
Dylan Bronn après FC Metz - Nîmes (2-1)
Crédit photo : Axel Watrin / Direct FM

Très à l’aise techniquement, les Grenats ont attendu la fin de match et le but libérateur de John Boye pour décrocher une huitième victoire en Ligue 1. Ce soir, le FC Metz totalise 34 points.

Un deuxième succès consécutif face à un concurrent direct pour le maintien, cela vaut son pesant d’or ! Vainqueur d’Amiens en Picardie la semaine passée, le FC Metz a remis le couvert ce samedi face au barragiste, le Nîmes Olympique.

Mais les Grenats ont commencé par subir, face à des Gardois remontés au coup d’envoi. Alexandre Oukidja s’est d’abord employé sur une frappe de l’ancien mosellan Nolan Roux (3’). Comme à l’aller aux Costières, le club à la Croix de Lorraine a réagi en ouvrant la marque peu après. La solution est venue de Fabien Centonze, qui a adressé une merveille de centre à destination d’Opa Nguette. L’ailier sénégalais en profitait pour inscrire son cinquième but de la saison (1-0, 7’).

Un mince avantage que les joueurs de Vincent Hognon ont préservé jusqu’à la pause, mais qui aurait pu se creuser avant le retour aux vestiaires. Guidés par un Farid Boulaya étincelant dans un rôle axial, les Messins étaient proches du break sur une frappe de Centonze du pied gauche détournée par Paul Bernardoni (20’). Très actif, l’attaquant sénégalais Ibrahima Niane se montrait trop imprécis dans sa reprise de volée, malgré une position idéale (28’), avant que la lourde frappe de Kévin N’Doram frise le montant du portier nîmois (32’).

Une question de valeurs

Quelle frustration devant tant d’échecs ! Un sentiment amplifié lors du retour des vestiaires, quand les Gardois égalisaient par Lucas Deaux oublié dans la surface (49’, 1-1). Bien que cueillis à froid, les Lorrains ne se sont jamais démobilisés. Sur coup-franc, malgré un angle peu évident, Farid Boulaya obligeait Bernardoni à claquer le cuir sous sa transversale, avant que John Boye ne croise trop sa tête sur le corner qui suivait (59’).

Il en fallait plus pour décourager de vaillants Messins, récompensés sur un nouveau coup de pied de coin. À la baguette, Farid Boulaya trouvait Habib Maïga qui prolongeait jusqu’à son capitaine John Boye. Le capitaine ghanéen en profitait pour délivrer Saint-Symphorien (2-1, 81’) et sceller un succès d’une importance capitale.

Avec 34 points dans l’escarcelle, avant d’aller chez la lanterne rouge toulousaine samedi prochain, le FC Metz a fait un grand pas dans l’opération maintien. 7 unités séparent désormais l’entité messine du barragiste gardois. Le maintien n’a jamais été aussi proche !

Réactions

Dylan Bronn (défenseur du FC Metz) : « On est très contents ce soir parce qu’on jouait face à un concurrent direct. On est sur une belle ligne de progression. On a été récompensés par ces trois points. En première période, on a eu trois ou quatre occasions pour tuer le match. On ne l’a pas fait rapidement. C’est comme ça. On sent que l’équipe est de plus en plus concentrée et heureuse. On est super contents de nous voir le matin, c’est très important. Les supporters se mobilisent aussi. On compte sur eux pour le prochain match ».

Dylan Bronn après FC Metz - Nîmes

Vincent Pajot (milieu de terrain du FC Metz) : « Dans l’ensemble, on a fait un très bon match. On méritait de faire le break en première mi-temps. On a montré du caractère même après l’égalisation. Cela montre un trait de caractère de notre équipe. C’est encourageant pour la suite. On dit que le maintien se joue à 42 points. Il faut atteindre ce total. Il reste pas mal de chemin à faire. Il faut continuer cette série ».

Vincent Pajot après FC Metz - Nîmes

Opa Nguette (attaquant du FC Metz)« La passe de Fabien Centonze était très belle ! Je sais que quand il déborde sur son côté, je dois arriver lancé dans la surface. On a réussi à progresser face à des concurrents. Il faut continuer sur cette lancée pour viser plus haut. Dylan et Vincent nous apportent de l’équilibre. Ils ont de l’expérience et ils savent nous remobiliser. Il nous manque des points, il faut continuer à être positif. C’est le plus important ».

Opa Nguette après FC Metz - Nîmes

Farid Boulaya (milieu offensif du FC Metz)« On a fait une bonne première mi-temps. On a eu un coup de flottement dans les 5 premières minutes de la seconde période. On s’est repris pour mettre ce but en fin de match. Ce mois de mars est important. Si on arrive à gagner les deux prochains matchs, on pourra aborder sereinement la fin de saison. À Toulouse, ce sera compliqué même s’ils sont dans le dur. Il faudra aller là-bas pour gagner ».

Farid Boulaya après FC Metz - Nîmes

Matthieu Udol (défenseur du FC Metz) « Avec 34 points aujourd’hui, on est bien positionnés. On a creusé l’écart avec Nîmes. Il faut poursuivre là-dessus et se maintenir le plus tôt possible. On est bien plus en confiance depuis le début de l’année. On avance vite avec ces victoires. C’est super ! »

Matthieu Udol après FC Metz - Nîmes