Actualités sportives

Trois jours après l’ASNL, le FC Metz prêt à croquer l’ESTAC

31 janvier 2019 à 21h26 Par Axel Watrin
Crédit photo : Axel Watrin / Direct FM

Le club grenat a renoué avec le succès mardi dans le derby lorrain (3-0). Il devra remettre le couvert dès ce vendredi à Saint-Symphorien face à Troyes, un relégué convalescent mais « de qualité » pour Vincent Hognon.

Écouter le podcast

Le derby que toute une région attendait n’a laissé que très peu de place au suspense. Mardi soir, le FC Metz a torpillé (3-0) une ASNL rapidement réduite à 10, tellement asphyxiée par l’abattage des Grenats qu’elle n’a pu se procurer la moindre occasion en 90 minutes. Résultat des courses : le club mosellan a repris seul les commandes du championnat, aux dépens du Stade brestois, en écrivant l’une de ses plus belles partitions de l’exercice face à son ennemi juré. Soirée parfaite avez-vous dit ?

Dans leur course à la remontée, les équipiers de Renaud Cohade n’ont désormais qu’un seul objectif : rééditer ce genre de performance lors des prochaines échéances. Pas de répit pour les Messins, puisque la prochaine arrive très rapidement. Ce vendredi soir, trois jours seulement après la leçon du derby, se dresse l’ESTAC sur la route du FC Metz. Un adversaire sur le papier d’un calibre plus relevé que les Nancéiens, malgré une phase aller en dents de scie. Elle-aussi reléguée de Ligue 1, la formation troyenne s’est lamentée en début de saison, n’engrangeant que trois points lors des six premières journées de l’exercice. Aujourd’hui, les Aubois vont mieux. À l’aube de ce 23ème chapitre du championnat, les joueurs dirigés le Portugais Rui Almeida pointent au 8ème rang de Ligue 2, et lorgnent toujours une place pour, a minima, les barrages de promotion. « Ils ont un parcours très intéressant même s’ils ont eu un peu de mal en début de saison » constate Vincent Hognon, le suppléant de Frédéric Antonetti à la tête du groupe professionnel du FC Metz. Celui qui juge l’ESTAC comme une équipe « de qualité » pointe « des joueurs offensifs intéressants avec Kevin Fortuné qui a fait du bien à cette équipe ».

Des changements à prévoir

La leçon infligée à Nancy en début de semaine a donné des garanties à l’ancien défenseur de l’OGC Nice. Celle que son équipe peut se sublimer dans les grands rendez-vous et redevenir aussi dominatrice dans le jeu qu’en début de saison, après un passage automne-hiver moins fantasque. Celle que sa profondeur de banc n’en demeure pas moins qualitative, avec les prestations de plus en plus remarquées des buteurs Habib Maïga et Ibrahima Niane. Concernant le dernier nommé, Vincent Hognon le sent « bien en ce moment. Il fait de bons entraînements. Avec cet enchaînement de matchs, c’était logique de lui donner sa chance. ll a profité de la rotation. Et je ne suis pas surpris par sa performance parce qu’il a du talent ». Mine de rien, l’attaquant sénégalais totalise 11 buts toutes compétitions confondues depuis l’ouverture de la saison en juillet. Au fil des rencontres, le jeune joueur de 19 ans semble devenir un prétendant sérieux à une place de titulaire, alors que ses coéquipiers Farid Boulaya et Habib Diallo ont marqué le pas ces dernières semaines.

Écouter le podcast

Avec un match à venir mardi, en Coupe de France contre l’US Orléans, le turn-over continuera à s’appliquer pour les joueurs du FC Metz. Si Matthieu Udol reste à l’infirmerie, Jamiro Monteiro et Emmanuel Rivière non-retenus, 19 Grenats ont été inscrits sur la liste élargie pour affronter l’ESTAC ce vendredi à Saint-Symphorien. « Des changements, il y en aura. C’est clair et net. On est obligés » a promis Vincent Hognon, soucieux de préserver physiquement ses éléments. Place probablement à Mamadou Fofana, Victorien Angban, Farid Boulaya ou Habib Diallo, qui ont fait banquette contre l'ASNL. De sérieux clients, préservés en début de semaine, qui auront des arguments à faire valoir contre les Aubois.