Actualités sportives

LOSC - FC Metz : le match des valeurs

08 novembre 2019 à 20h04 Par Axel Watrin
Le Stade Pierre-Mauroy de Lille
Crédit photo : Doriand Kintzig / Direct FM

Gravement blessé dans un accident de la route dimanche dernier, l’état de santé de Manuel Cabit était au cœur des esprits durant toute la semaine. Ce samedi, ses coéquipiers du FC Metz tenteront de lui rendre hommage par un bras de fer sur la pelouse du vice-champion de France.

Le FC Metz a t-il connu sa pire semaine depuis l’ouverture du championnat ? Sans doute que oui. En tout cas, le cœur des supporters messins a battu au rythme des nouvelles concernant son défenseur latéral, débarqué cet été en provenance de l’AC Ajaccio. D’abord, il y a eu, lundi, l’annonce d’un accident de la route, qui a également impliqué son partenaire Kévin N’Doram, indemne mais très choqué. Le lendemain, l’information d’une possible insensibilité des membres inférieurs a fait le tour de la toile.

Et puis, les innombrables messages de soutien ont pris le dessus. (Anciens) coéquipiers, entraîneurs ou anonymes, chacun a témoigné de son estime pour l’ex-ajaccien. Par le biais de son agent, Manuel Cabit a tenu à rassurer sur son état de santé. Le dernier communiqué posté sur Twitter ce vendredi soir se finit par ces notes d’espoir : « La route va être longue, mais je vais me battre. Comptez sur moi ! ».

Vincent Hognon espère un « surcroît de solidarité »

La tête certainement ailleurs, ses autres comparses du FC Metz vont devoir, malgré tout, tenter le baroud d’honneur ce samedi du côté de Lille. Avant une troisième trêve internationale, l’enjeu comptable devra prendre le pas sur la charge psychologique. « Tous les joueurs sont touchés » a confié Vincent Hognon à la presse cette semaine. « Forcément, il y a un surcroit de solidarité. Est-ce qu’il saura compenser la détresse morale qui a touché ce groupe ? Je ne peux pas y répondre. Avoir des valeurs sur ce match là sera déjà une bonne chose ».

Écouter le podcast

À l’aube de ce nouveau rendez-vous de Ligue 1, son défenseur central Mamadou Fofana a tenu lui aussi à rendre hommage à son partenaire de défense. Le jeune malien s’est dit « touché, comme toutes les personnes du club, la ville, les supporters. Ce n’est jamais agréable de travailler dans des atmosphères comme ça. On prie pour lui. On espère avoir des nouvelles rassurantes très rapidement ».

Dans ce contexte, quel meilleur message qu’un résultat ce week-end sur le terrain du vice-champion de France ? Si le climat actuel ne sera pas favorable aux Messins dans le Nord, nul doute que ces derniers auront à cœur de livrer une prestation de qualité. « C’est une belle équipe mais tout est possible préface Vincent Hognon au sujet de son adversaire. Ils vont perdre des points, ils en ont déjà perdu contre Nîmes. Même s’ils joué mardi (à Valence en Ligue des Champions), on ne peut pas avoir un petit Metz. Il faudra faire un très grand match pour espérer quelque chose ».

Écouter le podcast

Difficile pour le technicien mosellan d’analyser dans ces conditions la dernière sortie face à Montpellier (2-2). Un relâchement en fin de partie avait privé les Grenats d’une quatrième victoire en championnat, au terme d’un match pourtant maîtrisé. Avec les retours de John Boye et Thomas Delaine, l’entraîneur pourra néanmoins densifier sa défense, et pallier l’absence regrettable de Cabit, élément solide ces dernières semaines. Quant à Kévin N’Doram, il est peu probable de voir le joueur prêté par l’AS Monaco fouler la pelouse du Stade Pierre-Mauroy. Vincent Hognon ayant retenu un groupe de 19 joueurs, le milieu de terrain devrait faire les frais de la liste élargie. En son nom, et en celui de Manuel, la solidarité et l’union sacrée seront les mots d’ordres ce samedi à Lille. Le match des valeurs.