Actualités régionales

Léon : une bougie pour soutenir l’Association pour la recherche sur les tumeurs cérébrales

12 janvier 2021 à 11h40 Par Yara Zirba
Crédit photo : (@Emilie Jochymek)

Si Laurence Jochymek, 57 ans, fabrique et vend des bougies pour soutenir l’Association pour la recherche sur les tumeurs cérébrales depuis février 2020, l’histoire de l’effigie de cette bougie au vernis pailleté remonte bien au-delà.

La bougie représente Léon, un doudou que Laurence a reçu à sa naissance de son grand-père du même nom. Cette peluche l’a accompagné quand sa fille unique, Émilie, journaliste au Républicain lorrain a été diagnostiquée d’une tumeur cérébrale en 2016. « Quand ma fille est tombée malade, ce nounours était toujours au fond de mon sac durant les examens ». Un nounours qui est devenu un porte bonheur pour la passionnée de décoration, car depuis, sa fille va beaucoup mieux et sa tumeur a quasiment disparu.  

 

Pour soutenir l’Association pour la recherche sur les tumeurs cérébrales (ARTC) de Nancy-Lorraine, Laurence Jochymek utilise son talent de cirier pour fabriquer des bougies à l’effigie de son nounours, qui portent la couleur de l’association, le bleu. Le processus prend environ trois jours : Elle doit fondre la paraffine, la mouler, mettre la mèche, l’huile essentiel et la décorer, cela prend du temps. Pour accélérer le rythme, Mme. Jochymek s’est équipée de plusieurs moules, pour en arriver à fabriquer environ dix Léon chaque lot.  

 

Laurence Jochymek entend étendre la collection Léon, avec des aimants et des porte-clés Léon. « Si un jour je ne peux plus fabriquer des bougies, il faudrait trouver un relais » rit-elle.  

 

Une mascotte pour l’ARTC 

 

La bougie en forme d’ourson cartonne, si bien que la déléguée de l’ARTC Nancy-Lorraine, Nathalie Mouttet, en a décidé de faire la mascotte de l’association : « Léon permet de parler et sensibiliser les personnes autour d’un sujet sérieux de façon légère ». L’ARTC utilise Léon pour envoyer des messages de soutien sur ses réseaux sociaux ainsi que pour mettre en lumière cette maladie qui reste peu connue. « Il n’y a pas suffisamment de cas pour que les laboratoires s’y intéressent ». 

 

À savoir, mai est le mois de la sensibilisation aux tumeurs cérébrales en France.  

 

Outre que de soutenir la recherche sur la tumeur cérébrale, l’ARTC travaille avec le service de neuro-oncologie de l’hôpital Central de Nancy -dirigé par le professeur Luc Taillandier- afin d’améliorer le bien-être des patients pris en charge. L’ARTC a utilisé une partie des fonds récoltés pour décorer le couloir du service en juin 2020. « On a mis des photos de nature qui permettent d’égayer ce couloir » déclare la déléguée de l’ARTC Nancy-Lorraine. Depuis sa création en 2014, la délégation a participé également au financement de la thèse de trois jeunes doctorants.   

Où se procurer "Léon"?

 

Vendu à 12 euros le Léon, cette initiative a permis de récolter 2000 euros pour l’ARTC. Ces nounours en cire sont disponibles sur la page facebook Les bougies de Lolotte et cherchent des commerçants dans la région de Metz qui voudraient les vendre. En attendant, Mme. Jochymek peut compter sur l’aide du salon de coiffure Floriane, le centre esthétique Entr’l et la brasserie Malacuria, des commerçants qui vendent des Léon à Delme et du salon Coiff’one à Sarrebourg.