Actualités régionales

Le gouvernement part à la chasse au téléphone au volant

09 juillet 2019 à 07h16 Par Yoan Masson
Le gouvernement veut frapper fort

Utiliser son téléphone tout en commettant une infraction exposera l’automobiliste au retrait de son permis

L'idée était dans les tirroirs depuis un moment. Actuellement, utiliser son téléphone portable au volant est une infraction passible de 135 € d'amende et d'un retrait de trois points sur le permis. Mais ce comportement à risque pourrait être plus durement sanctionné dans quelques mois.

En cas de seconde infraction, comme un excès de vitesse ou un stop grillé, le retrait du permis sera immédiat. L'objectif du gouvernement est de frapper fort pour combattre les conduites à risque.

14% des accidents mortels ont pour cause l’inattention

C’est une mauvaise habitude de plus en plus tenace chez les automobilistes surtout chez les jeunes : l’usage du téléphone au volant. Comme l’a révélé la Sanef (Société des autoroutes du Nord et de l’Est de la France) dans son observatoire annuel des comportements, publié jeudi 4 juillet 2019, ils sont deux fois plus nombreux qu’en 2015 à reconnaître l’avoir en main (6% contre 3,7% en 2015) en roulant.