Actualités sportives

Le FC Metz sorti de la Coupe de la Ligue par Brest

31 octobre 2019 à 01h16 Par Axel Watrin
Paul Delecroix, gardien de but du FC Metz
Crédit photo : Axel Watrin / Direct FM

Malgré l’ouverture du score d’Ibrahima Niane, un FC Metz trop maladroit s’est incliné aux tirs au but contre le Stade brestois. La qualification s’envole, la confiance avant la réception de Montpellier aussi.

À contre-courant, les Messins de Vincent Hognon ont bien cru faire la différence dès la 23ème minute de jeu. Parfaitement servi au second poteau par son compatriote Pape Ndiaga Yade (qui disputait ses premières minutes avec le maillot du FC Metz), le Sénégalais Ibrahima Niane n’avait plus qu’à pousser le ballon au fond des filets de Donovan Léon (1-0, 23’). Réussite maximale pour les Grenats, qui auraient pu concéder l’ouverture du score quelques minutes auparavant, si la tête du Brestois Hianga’a Mbock sur corner n’avait pas trouvé la barre transversale de Paul Delecroix.

Le portier mosellan, titulaire comme annoncé par Vincent Hognon cette semaine, était bien heureux de voir Mamadou Fofana repousser sur sa ligne une tentative de l’attaquant adverse Mendy (33’). De son côté, Farid Boulaya avait les moyens d’offrir le break au sien juste avant le repos, mais son lob manquait cruellement de conviction (45’).

Il faut avouer qu’à la pause, le score ne reflétait pas vraiment la physionomie de la rencontre. Bien plus entreprenants et appliqués que leurs adversaires messins, les Bretons ont exclusivement manqué de réussite dans la surface lorraine. Dans le jeu, le 5e de Ligue 1 a justifié son statut d’équipe surprise de ce début de saison.

Heureusement pour son entraîneur Olivier Dall’Oglio, Mathias Autret s’occupait de remettre les pendules à l’heure. Après deux occasions coup sur coup en faveur du SB29, le milieu offensif finistérien armait une frappe puissante qui se logeait sous la barre de Paul Delecroix (1-1, 58’). Logique, le but brestois a sanctionné trop de pertes de balles messines. Les joueurs de Vincent Hognon étaient pourtant proches de tuer le match en fin de partie lorsque le nouvel entrant Noss Traoré trouvait le poteau (90’).

Unique stade de la soirée où les tirs au but ont décidé du vainqueur, Saint-Symphorien et ses 5000 spectateurs ont bien tenté de pousser ses joueurs dans cette séance. Mais après les échecs combinés de Nguette et Boulaya dans l’exercice, le FC Metz s’est sabordé et a offert la qualification aux Bretons. Sans saveur, le club à la Croix de Lorraine n’avait, semble t-il, pas la tête à poursuivre l’aventure dans la compétition. Il devra pourtant hausser le niveau lors de la venue de Montpellier samedi, en championnat cette fois.

La réaction de Paul Delecroix au micro de Doriand à l’issue de la rencontre :

Écouter le podcast