Actualités sportives

Le FC Metz s’offre le derby contre Strasbourg (1-0)

12 janvier 2020 à 00h03 Par Axel Watrin
Alexandre Oukidja après FC Metz - RC Strasbourg (1-0)
Crédit photo : Doriand Kintzig / Direct FM

Sans être intraitables dans le jeu, les Grenats ont su faire preuve d’un froid réalisme contre le rival alsacien. L’affront de Rouen corrigé, Metz s’offre une bouffée d’oxygène au classement.

Les Messins ont-ils su tirer le bon parti de la gifle reçue à Rouen en début de semaine ? Une chose est sûre : c’est un autre FC Metz qui a abordé son 20ème rendez-vous en championnat ce samedi contre le RC Strasbourg.

Vincent Hognon a tout de même pris le risque d’aligner la même charnière que celle qui a cédé à trois reprises face aux Rouennais. La nouvelle recrue Dylan Bronn, préféré à Stoppila Sunzu laissé en tribunes, faisait donc la paire avec John Boye. Étonnamment, le FC Metz s’en est remis à son défenseur ghanéen pour faire basculer le derby en sa faveur. À la retombée d’un corner de Noss Traoré, l’ancien défenseur du Stade rennais profitait d’un ballon relâché par Matz Sels pour ouvrir la marque (1-0, 68’). Son deuxième but sous le maillot floqué du Graoully, après le premier inscrit sur la pelouse du Gazélec l'an passé.

Un réalisme froid pour ces Grenats qui ont globalement souffert face aux hommes de Thierry Laurey. Un face-à-face raté de Kenny Lala face à Alexandre Oukidja a lancé les hostilités dans ce match attendu par toute une région (31’). L’ex-portier du Racing a certainement récité ce samedi sa plus belle partition cette saison en Ligue 1. Auteur de plusieurs sorties aériennes bien inspirées, le gardien a surtout sauvé l’essentiel sur une tête à bout portant d’Alexander Djiku dans les derniers instants de la partie (87’).

Rassurant pour son équipe qui, à défaut de s’être montrée souveraine devant 18 000 spectateurs, a su faire le dos rond pour conserver ce mince avantage. Farid Boulaya aurait même pu offrir le break aux Messins dans le temps additionnel, après un contre assassin mené par Fabien Centonze.

Le FC Metz n’en savourera que davantage les trois points de la victoire qui lui permettent d’atteindre la barre symbolique des vingt unités au classement de la Ligue 1. Et une provisoire 16ème place qui sied un peu plus à ses espérances de maintien.

Réactions

Vincent Pajot (milieu de terrain du FC Metz) : « C’était important de bien démarrer cette deuxième partie de saison en Ligue 1. Tout n’a pas été parfait mais il fallait une réaction. Sur un derby, on essaie de faire plaisir aux supporters. Ça été le cas. Tout le monde est heureux, c’est l’essentiel ».

Écouter le podcast

Dylan Bronn (défenseur du FC Metz) : « On est content d’avoir obtenu cette victoire, surtout après ce match à Rouen. Ces trois points font beaucoup de bien, on prend un bon bol d’air. On savait que ça allait être très compliqué face à une équipe de Strasbourg bien organisée. Après, on a eu une occasion et on l’a mise au fond. On a été récompensés donc on est heureux. Il faudra se remobiliser pour ce prochain match à Reims. On a 15 jours pour le préparer, on va se mettre au boulot et travailler de la meilleure des manières pour aborder ce match comme ce soir ».

Écouter le podcast

Alexandre Oukidja (gardien de but du FC Metz) : « Cette victoire, on l’attendait. Elle est là ce soir. Il faut la savourer. C’était un peu mou en première mi-temps. En deuxième, on a ouvert le score et Strasbourg a dû se montrer. On a eu pas mal de contres. Le plus important, c’est la victoire. Ce soir, j’ai attiré les ballons. J’espère que je les attirerai le plus important possible. Sur un plan personnel, c’est un match à ne pas perdre. Je n’ai pas réussi à dormir cette après-midi ! Il faut continuer à travailler, parce qu’il reste beaucoup de matchs ».

Écouter le podcast