Actualités sportives

Le FC Metz ne veut pas rire jaune contre Nantes

17 octobre 2019 à 17h55 Par Axel Watrin
Vincent Hognon, entraîneur du FC Metz
Crédit photo : Axel Watrin / Direct FM

Au sortir de la deuxième trêve internationale de la saison, le club à la Croix de Lorraine se retrouve opposé aux surprenants Nantais, dauphins du leader parisien. Si les Canaris peuvent conforter, voire bonifier leur deuxième place ce samedi, le FC Metz aimerait de son côté s’affranchir de son statut de lanterne rouge. 

Pour quelques points de plus … Malgré son entame d’exercice plus que satisfaisante, le ciel s’est vraisemblablement assombri en Lorraine ces dernières semaines. Dernier de la Ligue 1 après 9 journées, le FC Metz, nanti de 8 points dans la besace, ne fait pourtant pas office de risée du championnat. Pour cause, seuls 3 petits points séparent l’entité mosellane d’Amiens, 11ème au classement. Et si la formation du président Serin avait tenu jusqu’au bout son succès contre Toulouse (score final 2-2) le 28 septembre, la morosité actuelle aurait-elle était justifiée ? Sans doute que non …

Écouter le podcast

Mais l’heure n’est pas aux remords dans les rangs mosellans. La trêve internationale est arrivée à point nommé pour prendre du recul, et aborder de la meilleure des manières un polyptyque de haut de tableau (Nantes, Lyon, Montpellier et Lille). Objectif rempli avant la réception des Canaris ce samedi ? « On a plutôt bien travaillé physiquement la semaine passée. On a récupéré les blessés, comme Sunzu, Angban et Noss Traoré. Ça correspond à ce qu’on voulait faire, entre le travail physique et la récupération des blessés » a expliqué l’entraîneur Vincent Hognon à la presse ce jeudi.

Fabien Centonze : « Il faudra batailler »

Dernier cité par le technicien, le milieu offensif prêté par Monaco et sa patte soyeuse seront autant d’atouts à mettre en avant ce week-end, après une dernière sortie très approximative sur la pelouse de Brest (0-2). Un manque technique que tentera de combler le Malien de 24 ans, dont l’absence s’est faite ressentir en Bretagne. Contre le FC Nantes, incarnation de l’efficacité cette saison, son renfort sera un bien précieux.

Auteur de son meilleur début de saison depuis 1994, l’équipe entraînée depuis cet été par Christian Gourcuff a fait des Messins son prochain adversaire désigné. Vincent Hognon d’ailleurs ne tarit pas d’éloges quant à l’équipe surprise de ce début de saison : « c’est une équipe très solide, très efficace. Plus que sur le jeu, c’est vraiment une équipe très efficace, très agressive et très déterminée ». « J’ai juste à regarder le classement : on voit qu’ils sont en pleine bourre ! » enchérit son latéral Fabien Centonze. Dans l’expectative d’un « combat où il faudra batailler », l’habituel titulaire dans le couloir droit de la défense messine sait « [qu’il sera] sollicité. Il faudra être vigilant et très concentrés. On joue contre des grosses écuries, ça nous permettra de se juger et de montrer qu’on a notre place dans ce championnat ».

Écouter le podcast

Ce week-end, le FC Metz pourra se réjouir de des forfaits conjugués de Nicolas Pallois, taulier de la défense nantaise, et de son subordonné à droite Fabio. « Ils ont d’autres solutions » prévient Vincent Hognon. Le coach mosellan devra aussi en trouver pour pallier une nouvelle fois l’absence de Victorien Angban, qui a seulement repris l’entraînement cette semaine. Tout aussi contrariante, la réserve émise concernant son capitaine Renaud Cohade. Embêté par un bobo à la cuisse, le milieu de terrain pourrait rester sur le flanc lors de ce 10ème rendez-vous de la saison. Mais déjà habitué à se passer des services de l’ancien Stéphanois depuis l’ouverture du championnat, son entraîneur ne devrait pas avoir de mal à suppléer cette nouvelle absence infortune.