Actualités sportives

Le FC Metz muselé par Reims (1-1)

24 novembre 2019 à 00h14 Par Axel Watrin
Crédit photo : Axel Watrin / Direct FM

De retour sur les terrains de Ligue 1 après deux semaines de break, les Grenats ont piétiné face à de solides et entreprenants Rémois. Le point du nul comptera néanmoins dans la lutte pour le maintien.

Le retour du FC Metz à Saint-Symphorien, trois semaines après le frustrant match nul contre Montpellier (2-2), était attendu. Mais ce samedi, les Messins ont manqué leur rendez-vous et une occasion de s’éloigner de la zone de relégation.

Avec la victoire de Dijon lors de cette 14ème journée de Ligue 1, le club à la Croix de Lorraine a même retrouvé une position de barragiste. Contre le Stade de Reims, meilleure défense de l’Hexagone, la soirée a commencé de la pire des manières. Dès la 8ème minute, le défenseur central Axel Dibasi se jouait de la défense messine sur un coup-franc lointain pour tromper, de près, Alexandre Oukidja (0-1, 8’).

Et les Mosellans sont soudainement retombés dans leurs travers. Peu inspirés et en manque cruel de précision, à l’image des nombreux ballons perdus par Victorien Angban, les ouailles de Vincent Hognon ont eu du mal à exister dans le premier acte. « On a pas été au niveau dans cette première période » a concédé le technicien en conférence de presse à l’issue de la rencontre. Un but logiquement refusé à Habib Diallo pour une position illicite (41’), une frappe lointaine d’Habib Maïga aisément captée par Rajkovic (28’) … le bilan offensif grenat paraissait bien terne avant la pause.

La causerie de la mi-temps a t-elle sonné la révolte ? Vincent Hognon a en tout cas pu apprécier dès le retour des vestiaires un supplément d’âme de ses protégés. Qui allaient être rapidement récompensés. Une remise intelligente de Sunzu de la tête pour Noss Traoré, et le milieu offensif messin ne s’est pas fait prier pour fusiller à bout portant Rajkovic (1-1, 47’). Un premier but sous la tunique grenat pour le joueur prêté par l’AS Monaco, qui s’est souvent mis en évidence sur coup de pied arrêté ce samedi. Son offrande pour Diallo sur corner aurait d’ailleurs mérité d’être décisive (88’).

De virevoltants Champenois auraient pu à leur tour tromper la vigilance d’Alexandre Oukidja, après l’égalisation. Cafaro puis Dia (64’) ont échoué dans la surface, et le capitaine Romao n’a su redresser sa tête (60’). Mais l’assise technique des Rémois a tranché avec les hésitations messines. Deux philosophies, et un match nul qui reste bienvenu pour le FC Metz, en deçà des espérances placées en lui ce soir.

Réactions

Opa Nguette (attaquant du FC Metz) : « On avait à cœur de prendre les 3 points, mais on a fait une mauvaise première mi-temps. Ça a été mieux en deuxième, même si on n’a pas eu beaucoup d’occasions. On a réussi à mettre le but qu’il fallait et le point du nul est justifié. Le coach nous a dit qu’il fallait réagir le plus vite possible, tout donner, et oublier cette première période. À Nîmes, on va tout faire pour prendre les 3 points ».

Écouter le podcast

Fabien Centonze (latéral droit du FC Metz) : « Il y a des regrets, car c’est une équipe qu’on aurait pu battre. Mais comme à notre habitude, on s’est un peu tiré une balle dans le pied parce qu’on a pris ce but sur coup de pied arrêté. On a bien réagi en deuxième mi-temps en revenant rapidement au score. On a essayé de pousser pour en mettre un deuxième mais c’était compliqué. Nîmes est une équipe blessée, à nous d’en profiter pour les laisser derrière».

Écouter le podcast

Matthieu Udol (latéral gauche du FC Metz) : « L’objectif était forcément une victoire, surtout pour prendre de l’air au classement. Avec les nuls, on n’avance pas vite. Leur but était rapide et évitable. La pause nous a fait du bien pour discuter et se remettre dedans. L’entame était bonne, malheureusement on n’a pas pu marquer ce deuxième but en fin de match ».

Écouter le podcast