Actualités sportives

Le FC Metz continue son marathon à Grenoble

30 novembre 2018 à 17h53 Par Axel Watrin
Victorien Angban et Habib Diallo, milieu et attaquant du FC Metz
Crédit photo : Axel Watrin / Direct FM

Les Messins se rendent ce samedi dans l’Isère pour affronter les joueurs de Philippe Hinschberger, 5èmes du classement. Deuxième match de la semaine pour les Grenats, en attendant la réception du Red Star mardi.

L’honneur a été sauf en début de semaine pour les Grenats, bousculés à Saint-Symphorien par une équipe du Gazélec déterminée. Frédéric Antonetti, l’emblématique entraîneur du FC Metz, s’en est remis à son meilleur buteur Habib Diallo pour inscrire le seul but de la partie sur pénalty. Salutaire, car il a permis aux Messins d’enlever un 11ème succès en 15 sorties, et de garder le cap en tête du classement de la Ligue 2.

Écouter le podcast

D’un match à un autre, les joueurs du technicien corse n’ont pas vraiment eu le temps de souffler. Cinq petits jours après ce succès étriqué contre le GFCA, Metz doit faire face à un gros morceau du championnat, en apothéose malgré son statut de promu. Au Stade des Alpes ce samedi, le leader se testera au Grenoble Foot, meilleur équipe de l’exercice sur les 6 derniers matchs (4 victoires, 1 nul, 1 défaite, ex-æquo avec le FC Metz). Un bilan qui permet aux Isérois, pourtant auteurs d’un début de saison en demi-teinte, de pointer à une prometteuse 5ème place, bien au-delà de leurs seules velléités de maintien annoncées cet été. Le coach messin, toujours aux aguets des prestations de ses futurs opposants, a jaugé une formation qui misera sur son expérience pour faire basculer la rencontre en sa faveur. « Grenoble est une équipe expérimentée, très bien organisée, qui ne se met jamais en danger. Elle ne se livre pas trop, elle attend son moment. Ils prennent beaucoup de points comme ça » a décrit Frédéric Antonetti cette semaine devant la presse.

« Notre façon de jouer bouffe de l’énergie »

Contre le GF38, les Mosellans devront faire valoir leur statut de meilleure équipe à l’extérieur (19 points sur 24 possibles). Metz a d’ailleurs remporté un premier round lors de la venue des Grenoblois à Saint-Symphorien en août, dans le cadre du premier tour de Coupe de la Ligue (2-1). Cette fois, les Mosellans devront trouver des ressources physiques qui semblent leur faire défaut ces dernières semaines, surtout en fin de match. Avant d’enchaîner un 3ème rendez-vous mardi contre le Red Star en 8 jours, les jambes s’alourdissent. « L’usure est pour tout le monde, même si notre façon de jouer bouffe de l’énergie constate Frédéric Antonetti. Les organismes commencent à être un petit peu fatigués ». Pour justifier ce manque de fraîcheur, le coach pointe « deux choses qui nous contrarient : on n’a pas un calendrier où on peut travailler normalement. C’est déséquilibré mais il faut s’adapter. Et puis les trêves internationales, où on perd 10 à 12 joueurs à chaque fois ».

Écouter le podcast

Pour ce 16ème chapitre de la saison, Frédéric Antonetti pourra se satisfaire d’un effectif au complet, malgré quelques « petits bobos qui ne remettent pas en cause la participation des joueurs ». Doutes évaporés donc pour Stoppila Sunzu, victime d’une petite entorse à l’échauffement avant le coup d’envoi de Metz-Gazélec lundi.

Ivan Balliu : « J’ai connu mon meilleur niveau ici avec Philippe Hinschberger »

Du déplacement en Isère, le défenseur international albanais Ivan Balliu sera également de la partie. Lui qui était proche de la sortie cet été se retrouve régulièrement sur le devant de la scène, aligné à plusieurs reprises sur le flanc droit de la défense. Confiance et plaisir retrouvés pour le joueur formé au FC Barcelone, qui croisera au Stade des Alpes la route de son ancien coach, Philippe Hinschberger. « Il fait une bonne saison à Grenoble. Je suis content pour lui. C’est avec lui que j’ai connu mon meilleur niveau avec Metz. J’espère qu’un jour, on se retrouvera » a expliqué le défenseur du club messin.

Écouter le podcast