Actualités sportives

Le FC Metz aux portes de la Ligue 1 contre Grenoble

23 avril 2019 à 10h52 Par Axel Watrin
Vincent Hognon, entraîneur intérimaire du FC Metz
Crédit photo : Axel Watrin / Direct FM

Les Grenats ont rendez-vous avec leur destin contre les Isérois ce mardi à Saint-Symphorien. Une équation simple attend les hommes de Vincent Hognon : une victoire face au GF38 scellera leur promotion en Ligue 1. Alors, en voiture Simone ?

Écouter le podcast

L’aboutissement de toute une saison. Face au Gazélec vendredi dernier (2-0), le FC Metz s’est donné les moyens de valider, ce mardi soir, son billet tant convoité pour la Ligue 1. Au terme d’une saison sur laquelle il aura eu la mainmise depuis l’ouverture du championnat, le club à la Croix de Lorraine disposera face aux Grenoblois d’une première balle de match dans la course à la montée.

Les Messins, dirigés par Vincent Hognon, habituel adjoint d’un Frédéric Antonetti toujours absent pour raisons familiales, connaissent le quantum : 3 points leur suffiront pour être assurés de terminer sur les deux plus hautes marches du podium. Sans avoir à scruter les résultats de ses poursuivants, notamment l’ESTAC, troisième, seul obstacle qui sépare Metz d’une promotion dans l’élite. « Il reste une marche à franchir, une dernière étape. Cette victoire au Gazélec nous a offert cette possibilité de la saisir. Il ne faut rien changer, continuer à vouloir imposer notre jeu, rester concentrés » a martelé l’entraîneur intérimaire en préface de cette 34ème journée de Ligue 2.

Contre le GF38, les Grenats ne comptent pas mettre un point final à leur impressionnante série d’invincibilité en championnat. Entamée sur le terrain de l’AC Ajaccio en janvier (0-0), celle-ci s’élève aujourd’hui à 13 matchs consécutifs sans la moindre défaite pour les partenaires de Renaud Cohade. Loins du record détenu par l’AS Beauvais Oise (26 en 1996-97). Un objectif de plus pour la formation lorraine. « J’en parle très souvent aux joueurs de cette série reconnaît Vincent Hognon. On a toujours envie que ça dure, on doit refuser la défaite. Mais pour cela, on doit tout mettre en œuvre. Il faut faire plus à chaque match parce qu’il peut y avoir une forme de relâchement ou un adversaire motivé pour nous faire tomber ».

« Grenoble mérite sa place »

L’adversaire du soir, justement, n’a plus grand chose à espérer de cette fin de saison. 10ème avant cette nouvelle journée de championnat, le promu grenoblois accuse 9 points de retard sur la zone des barrages de promotion. Un gouffre à 5 journées de la fin. Mais malgré ce déficit important, Vincent Hognon refuse de croire à un match sans enjeu pour le GF38. « C’est une équipe qui va jouer crânement sa chance. Elle mérite sa place. Ils n’ont pas fait cette saison par hasard. Ils ont des joueurs très intéressants et capables d’avoir une palette de jeu élargie ». Soir de retrouvailles également pour Philippe Hinschberger, le coach isérois, qui foulera ce mardi son jardin de Saint-Symphorien, où il a récemment connu une montée et un maintien en Ligue 1. « Il sera motivé aussi. Tous les entraîneurs ont envie de faire un bon match. Encore plus pour lui contre son ancien club » a précisé Hognon.

Écouter le podcast

Amputé de plusieurs éléments importants de son effectif (Maubleu, Spano, Rahou, Benet), Grenoble tentera malgré tout un ultime baroud d’honneur dans sa course aux barrages. En face, le FC Metz accordera une place importante à son 12ème homme pour franchir la dernière marche qui le sépare d’une ascension en Ligue 1. La première balle de match sera t-elle la bonne pour les Grenats ?