Le FC Metz aimerait rugir à Lyon

25 octobre 2019 à 16h47 par Axel Watrin

Convalescent après un début de saison calamiteux, l’Olympique lyonnais est encore en rodage depuis l’arrivée de Rudi Garcia sur le banc. Et si le FC Metz profitait des tracas des Gones pour ramener un résultat du Rhône ce samedi ?

DIRECT FM
Vincent Hognon, entra�neur du FC Metz
Crédit: Axel Watrin / Direct FM

La dernière opposition entre Messins et Lyonnais avait abouti à un match à sens unique. Lorsqu’il touchait le fond il y deux ans, le FC Metz s’était donné le bâton pour se faire battre (0-5) par un OL mené ce jour là par un Memphis Depay des grands jours.

Écouter le podcast

Ce samedi, les Mosellans vont de nouveau croiser la route du Néerlandais … et d’un Lyon dans une toute autre forme. La formation du président Jean-Michel Aulas croyait voir un jour nouveau durant l’été, avec l’arrivée de Juninho en tant que directeur sportif, et de son compatriote Sylvinho au poste d’entraîneur. Quelques semaines plus tard, le constat fut bref : la mayonnaise n’a pas pris. Vite débarqué de son costume de coach, le technicien brésilien a été remplacé par un habitué de la Ligue 1. Appelé à la rescousse, Rudi Garcia est désormais aux manettes de la 17e formation du championnat. Loin, très loin de ses ambitions de Coupe d’Europe.

Alexandre Oukidja : « Profiter de ce qui va moins bien chez eux »

Trahi par son gardien Anthony Lopes sur la pelouse du Benfica Lisbonne en C1 cette semaine, l’OL n’a plus gagné en compétition officielle depuis le 16 août et une victoire fleuve face à Angers (6-0). « Intrinsèquement, c’est peut-être le deuxième meilleur effectif du championnat » tient à tempérer Vincent Hognon, l’entraîneur messin. Tout un paradoxe. « Ils ont la cinquième attaque et la cinquième défense et ils sont dix-septièmes … Je pense que ce classement ne reflète pas leur valeur. J’ai dit aux joueurs qu’on allait affronter un bel adversaire ».

De son côté, le Club à la Croix de Lorraine a repris de l’oxygène la semaine dernière. En s’adjugeant sa troisième victoire de la saison contre Nantes (1-0), le FC Metz est enfin sorti de la zone de relégation. Et son gardien Alexandre Oukidja gage que cela dure. « Avoir gagner contre Saint-Étienne peut procurer de la confiance juge le portier international algérien. Mais on a perdu face à Brest et Amiens à la maison. On va jouer les matchs pour les gagner, ou au moins gagner un point. Ça prouve que cet effectif a les qualités pour jouer en Ligue 1 et se confronter à de belles équipes ».

Écouter le podcast

Celui qui s’attend à être « sollicité » face aux Lyonnais n’a en revanche pas de certitudes quant à cette équipe rhodanienne, tenue en échec à la maison par Dijon (0-0) lors de sa dernière rencontre de championnat. « On peut penser à tout. Ça pourra être un renouveau lyonnais. Il faudra faire attention et surtout profiter de ce qui va un peu moins bien chez eux ».

Avec une défense encore remaniée, puisqu’amputée de John Boye et de Thomas Delaine, les protégés de Vincent Hognon ont malgré tout les cartes en mains pour chahuter leurs adversaires du samedi soir. À moins que l’OL n’ait fait du FC Metz sa cible désignée pour se relancer …