Actualités sportives

Habib Maïga (FC Metz) : « Continuer sur notre lancée face à Saint-Étienne »

31 janvier 2020 à 17h10 Par Axel Watrin
Habib Maïga, milieu de terrain du FC Metz
Crédit photo : Axel Watrin / Direct FM

L’infatigable travailleur dans l’entrejeu messin attend avec impatience la venue de son club formateur à Saint-Symphorien ce dimanche. Son entraîneur Vincent Hognon prône « l’humilité » après deux victoires consécutives.

Chose rare pour être soulignée : le FC Metz tient enfin une série. Pour la première fois depuis l’ouverture du championnat, les Grenats ont décroché deux victoires en autant de rencontres, et portent à quatre leur nombre de matchs sans la moindre défaite en Ligue 1. Avant cette 22ème journée, les Mosellans comptent cinq points d’avance sur le barragiste amiénois. Costaud, le promu lorrain.

Écouter le podcast

« Le début d’année se passe bien acquiesce Habib Maïga, milieu de terrain messin. Il faut continuer sur cette lancée. On a la possibilité de faire quelque chose de très bien dimanche. On doit garder la tête sur les épaules pour affronter Saint-Étienne ». Lucide sur l’enjeu, mais aussi sur l’excellente opération qui peut s’offrir aux Lorrains en cas de succès, l’international ivoirien ne fera pas dans la compassion face aux Foréziens. « C’est mon club formateur, mais cela ne change rien. J’attends le match ! »

Vincent Hognon : « Habib est exemplaire »

Élément important du dispositif messin, tantôt relayeur, tantôt milieu excentré dans un système « hybride », Habib Maïga savoure une demi-saison pleine, ponctuée d’un but décisif fin décembre à Dijon (2-2). « J’ai fait de bonnes choses, même si je dois m’améliorer encore. J’ai la possibilité de faire une très bonne saison. Je recherche la perfection, donc je ne vais pas m’attarder sur le passé. Je pense aux matchs à venir. Il y a des points où je dois progresser ». « Habib est un moteur. Quand il n’est pas là sur certains matchs, on s’en rend vite compte. Au quotidien ou en match, il est exemplaire » juge Vincent Hognon.

« On attendait cette deuxième victoire d’affilée, on ne l’avait jamais fait poursuit l’entraîneur, à propos de la forme actuelle de son équipe. Quand on arrive à faire tourner les choses dans le bon sens, il faut tout faire pour continuer. En face de nous, on aura un adversaire de grande qualité. Vu l’effectif qu’ils ont, je ne suis pas sûr qu’ils seront fatigués ».

L’ASSE viendra en effet en Moselle avec l’intention de se relancer. La formation de Claude Puel n’a remporté qu’un seul de ses cinq derniers matchs de championnat. Loin de ses ambitions européennes de début de saison, Saint-Étienne espère aussi capitaliser sur ses deux derniers succès (contre Nîmes en championnat et à Monaco en Coupe de la Ligue) et ainsi trouver un second souffle à Saint-Symphorien.

Côté grenat, un départ se précise. Poussé sur le banc suite aux bonnes prestations de Dylan Bronn, le Zambien Stoppila Sunzu devrait quitter la Moselle. Selon nos informations, l'ancien lillois et sochalien est proche de rejoindre la Chine.