Actualités sportives

FC Metz - Rennes, « un match compliqué » annonce Noss Traoré

03 décembre 2019 à 18h06 Par Axel Watrin
Noss Traoré, milieu offensif du FC Metz
Crédit photo : Axel Watrin / Direct FM

Obligé de partager les points samedi à Nîmes, le promu messin accueille ce mercredi le Stade rennais. Malgré les ambitions européennes du club breton, les Grenats visent un succès après quatre nuls consécutifs.

Pas le temps de cogiter pour les protégés de Vincent Hognon. Après Nîmes samedi, le FC Metz retrouve ce mercredi son antre de Saint-Symphorien pour la deuxième étape de sa semaine à trois matchs. Face aux Messins : la solide équipe du Stade rennais, pensionnaire de Ligue Europa, et 10ème de Ligue 1 (avec un match en retard face aux Nîmois). « Ils méritent mieux que ce classement admet l’entraîneur mosellan, à l’aube de la venue des Bretons à Saint-Symphorien. Leur qualité d’effectif est remarquable. Ils ont certainement dû laisser des plumes en Coupe d’Europe. Mais il y a des joueurs de grande qualité ».

Écouter le podcast

Emmenés par les jeunes Hunou, Niang, Camavinga ou Del Castillo, la formation de Julien Stéphan marque le pas loin de ses bases. À l’extérieur cette saison, le SRFC ne s’est plus imposé depuis le 25 août (2-0 à Strasbourg). « Pourvu que cela dure ! » sourit Vincent Hognon. Son milieu offensif Noss Traoré, auteur de son premier but sous les couleurs messines contre Reims, s’attend à une féroce opposition. « On sait que le match sera compliqué car c’est une bonne équipe. Défensivement, ils sont présents. Donc il faudra être vigilants sur les contre-attaques » note le joueur prêté par l’AS Monaco.

Écouter le podcast

En Moselle, on s’impatiente. Las de ses quatre derniers nuls, quoique nanti d’une série d’invincibilité toute aussi longue, le club à la Croix de Lorraine convoite sa première victoire depuis le succès contre les Canaris nantais le 19 octobre. « Psychologiquement, ça joue un peu sur nous reconnaît l’international malien. Il y a des matchs où on aurait dû prendre des points. Certaines choses doivent être corrigées. Chacun donnera le maximum ». Histoire pour le FC Metz de retrouver (enfin) sa souveraineté à domicile.