Actualités sportives

FC Metz : la reprise vue par Vincent Hognon et Renaud Cohade

28 juin 2019 à 17h45 Par Axel Watrin
Les joueurs du FC Metz à Queuleu ce jeudi 27 juin 2019
Crédit photo : Axel Watrin / Direct FM

Le coach et le capitaine du club à la Croix de Lorraine décryptent la préparation estivale, qui a commencé ce jeudi. Les Grenats investiront dès lundi leur nouveau centre d’entraînement, à Frescaty.

La fin des vacances a déjà sonné pour le FC Metz. Depuis jeudi, les Grenats, fraîchement promus en Ligue 1, ont remis le pied à l’étrier. Pas dans les conditions les plus simples, la chaleur obligeant le staff à réduire a minima les séances en extérieur. Les premiers tests médicaux ont donc été délocalisés aux Arènes de Metz, ponctués ce jeudi par un premier footing en fin d’après-midi du côté du Fort de Queuleu.

Écouter le podcast

En route pour sa quatrième saison sous la tunique grenat, le capitaine Renaud Cohade aborde cette pré-saison « avec toujours autant d’enthousiasme et de motivation. Cette année, on est en Ligue 1, il y a donc encore plus de plaisir ». Devant les micros dans les coulisses des Arènes, l’infatigable métronome de l’entrejeu messin a souligné l’importance d’une préparation minutieuse avant de fouler les pelouses de l’élite. « Avec la chaleur, on va souffrir mais il faut passer par là. On ne fait pas une bonne saison sans une bonne préparation a lancé l’ancien milieu de l’AS Saint-Étienne. C’est une période difficile mais très importante. Il faut se remettre à niveau physiquement et bosser pour avoir des acquis ».

Son entraîneur Vincent Hognon acquiesce. Comme pour l’exercice précédent, les Grenats auront droit à une charge de travail élevée cet été, pour préparer les organismes à de grosses débauches d’énergie : « Les équipes doivent être prêtes physiquement pour faire des matchs pleins. La saison passée, le groupe était prêt physiquement. Frédéric (Antonetti) a l’habitude de faire des préparations assez lourdes. Cela nous avait permis de bien tenir » a assuré l’entraîneur messin.

Écouter le podcast

Groupe réduit

C’est donc sous un soleil de plomb que les joueurs du FC Metz ont trotté ce jeudi en fin de journée dans la forêt du Fort de Queuleu. Un groupe de 22 joueurs parmi lequel figurent de nombreux joueurs de l’équipe réserve (Lô, Pierre, De Clemente, Collet, Godart, Mikautadze, Mroivili), en l’absence des 5 joueurs partis à la CAN (Oukidja, Boye, Fofana, Angban, Traoré) et des internationaux laissés au repos (Jans, Thill, Niane, Dia Ndiaye). « On avait un groupe jeune, amené à progresser » a précisé Vincent Hognon à l’issue de la première journée d’entraînement.

Surtout, les joueurs ont pu faire connaissance avec les deux nouvelles recrues, Fabien Centonze et Manuel Cabit, tous deux présents à la reprise. « Ce sont des premiers choix » assure le coach messin, qui a préfacé l’arrivée de renforts. « On sait ce que l’on veut. D’autres joueurs devraient bientôt arriver. On a travaillé sur des profils bien précis, vous verrez quand ils arriveront. Cela paraît bien engagé pour certains dossiers ».

Quant au brûlant dossier Amine Bassi, annoncé proche du FC Metz, son ancien coach s’est montré laconique : «  C’est un bon joueur que je connais bien. Voilà. »

Écouter le podcast

Première également pour Benoît Tavenot, qui a rejoint le staff mosellan en qualité de deuxième adjoint. Passé notamment par Bruges (Belgique) et Bastia, le Parisien de 42 ans a pu donner ses consignes à ses nouveaux protégés. « Il a une expérience complète. Il a travaillé chez les jeunes, dirigé un centre de formation, a été entraîneur adjoint. Il va nous apporter un plus dans la capacité de travail. On a des jeunes qui ont besoin de se développer, et il faut du nombre au niveau de l’encadrement » s’est satisfait Vincent Hognon, pointant du doigt un homme « travailleur »

La suite à Frescaty

Au terme de ces trois jours passés aux Arènes de Metz, les Grenats fouleront dès lundi leur nouveau centre d’entraînement, sur l’ancienne base aérienne de Frescaty. Une inauguration attendue par tout un groupe, compte tenu des sommes engagées pour la réalisation du nouveau QG du FC Metz. Pour rappel, les 31 hectares alloués à la formation mosellane ont coûté la somme de 32 millions d’euros, entièrement financée par le club grenat. « Même si tout ne sera pas complètement prêt, ce sera déjà des installations de haut niveau » a lancé un Vincent Hognon impatient de goûter aux nouveaux terrains d’entraînements dédiés au FC Metz. « On a hâte de découvrir tout ça » a poursuivi Renaud Cohade. « Le club est dans un tournant au niveau des installations. On est très heureux d’avoir un nouvel outil qui va être magnifique ».

Pour les joueurs du FC Metz, rendez-vous est donc donné ce lundi à l’ancienne BA 128 de Frescaty, qui succèdera aux terrains d’entraînement derrière feu la tribune Sud. Le 16 juillet face à Charleroi, les Grenats entameront une longue série de matchs de préparation, avant de se diriger vers le premier match de championnat, prévu le week-end du 10 au 11 août 2019 du côté de Strasbourg.