Actualités sportives

FC Metz - Brest : un dernier match avant le sacre

16 mai 2019 à 13h07 Par Axel Watrin
Les joueurs du FC Metz à l'entraînement
Crédit photo : Axel Watrin / Direct FM

Choc au sommet ce vendredi soir pour cette 38ème et dernière journée de Ligue 2. Si Messins et Brestois sont assurés de retrouver l’élite du football français la saison prochaine, le FC Metz aimerait décrocher une ultime victoire avant de soulever le trophée de champion.

Le dernier acte avant le baisser de rideau. Leader incontesté de la Ligue 2 depuis la deuxième journée du championnat, le FC Metz scellera son exercice ce vendredi lors de la réception du Stade brestois. Clin d’œil du calendrier, les Bretons, premiers adversaires des Messins cette saison, seront également les derniers. Cette fois à Saint-Symphorien, impatient d’assister au sacre des Mosellans à l’issue de ce 38ème et ultime rendez-vous de la saison.

Écouter le podcast

Cinq ans après le titre de champion de Ligue 2 acquis sous l’ère Albert Cartier, le trophée retrouvera la pelouse de l’arène messine, au crépuscule d’une année riche en émotions pour le FC Metz. Malgré une nette domination, identifiable dès le début de saison au travers d’une impressionnante série de 7 victoires consécutives, l’effervescence aurait très bien pu s’estomper cet hiver, lorsque des résultats en dent de scie ont accompagné le départ temporaire du coach Frédéric Antonetti, parti rejoindre son épouse souffrante dans le sud de la France. Il en fallait néanmoins plus pour décourager les intrépides guerriers du FC Metz, qui n’ont jamais cédé leur trône de leader depuis le 3 août dernier.

Écouter le podcast

Pourtant dans le collimateur de ses poursuivants depuis l’été 2018, cible à abattre pour nombre des formations de Ligue 2, le club à la Croix de Lorraine a toujours su répondre présent, même lorsqu’un traquenard l’attendait au tournant. Le coach intérimaire Vincent Hognon, qui officie depuis fin décembre en lieu et place de Frédéric Antonetti, a noté certaines rencontres déterminantes dans la quête à la promotion en Ligue 1 : « Le match aller à Valenciennes a été important, j’ai senti quelque chose dans le vestiaire ce jour-là explique l’ancien défenseur central. Béziers était difficile car on a gagné à 10, comme face à Lorient ».

« Les Brestois nous ont beaucoup embêtés » sourit Maïga

Officiellement promu lors du déplacement au Red Star lors de la 35ème journée, sacré champion la journée suivante face à Valenciennes, le FC Metz reste malgré lui un leader défait à Nancy vendredi dernier (0-1) lors du derby lorrain. « C’était assez logique même si on avait la place pour revenir après. On n’a pas su avoir assez de ressources mentales. On aurait dû mieux faire » analyse à froid Vincent Hognon. Son milieu de terrain Habib Maïga s’avoue conscient de la déception des supporters après cette défaite chez le voisin nancéien : « Bien sûr, ils sont déçus. Ils ne vont pas oublier ce derby » acquiesce le joueur prêté par l’ASSE.

Écouter le podcast

C’est donc en quête de rachat que les Grenats s’avancent vers ce prochain et dernier rendez-vous de la saison, contre le Stade brestois à domicile. « C’est une très bonne équipe, cela fait un moment qu’ils sont à la deuxième place. Ils nous ont beaucoup embêtés ! » sourit Maïga quant à la formation entraînée par Jean-Marc Furlan qui a, elle-aussi, validé son accession en Ligue 1. « Il n’y a pas beaucoup d’enjeu. Même si ce sera un match de gala, il faut être sérieux, il faut montrer aux gens qu’on a envie de bien finir la saison » souligne l’homme aux 2 buts sous la tunique grenat.

Son technicien Vincent Hognon espère « une belle soirée et une belle communion. Pour cela, il faut qu’on fasse un match à la hauteur. C’est un match de fin de saison, il y a toujours une part d’impondérable. Ma volonté, c’est de transmettre aux joueurs l’envie de très bien faire. Du moment qu’on est présents dans l’agressivité et dans l’effort, le reste viendra tout seul ».

Pour l’histoire, la rencontre mettra également un point final au duel entre le Messin Habib Diallo (25 buts) et Gaëtan Charbonnier (27 buts) dans la course au titre de meilleur buteur de l’exercice 2018-19. Si le Breton entamera d’une courte tête ce mano à mano avec son homologue sénégalais, les Messins se mettront « au service d’Habib Diallo pour qu’il remporte ce prix » glisse son coéquipier Habib Maïga. « Tout ça passe par le collectif. C’est la performance collective qui va amener les actions pour Habib. S’il peut être meilleur buteur, on sera ravis parce qu’il fait une saison exceptionnelle » ajoute Vincent Hognon. Un dernier détail à régler pour le FC Metz, et la fête sera totale.

Écouter le podcast