Farid Boulaya (FC Metz) : « J’ai envie d’être décisif à chaque match »

18 octobre 2018 à 17h30 par Axel Watrin

Élément essentiel dans le dispositif de Frédéric Antonetti, le milieu offensif algérien avoue prendre « beaucoup de plaisir » dans les rangs du leader de la Ligue 2. Buteur à Sochaux, l’ancien clermontois aimerait remettre le couvert dès vendredi lors de la réception de Niort à Saint-Symphorien.

DIRECT FM
Farid Boulaya, milieu offensif du FC Metz
Crédit: Axel Watrin / Direct FM

Écouter le podcast

Repenti de ses deux défaites consécutives lors d’un déplacement victorieux à Sochaux (2-1) il y a dix jours, le FC Metz, leader de Ligue 2, entend bien garder le cap ce vendredi lors de la réception de Niort à Saint-Symphorien. Et comme dans le Doubs, le tacticien lorrain Frédéric Antonetti comptera sur un Farid Boulaya déterminant contre les Lionceaux pour trouver la clé face à la 6ème meilleure défense du championnat.

L’international algérien, débarqué sur les bords de Moselle l’hiver dernier après deux exercices difficiles (à Bastia et à Gérone en Espagne), est devenu un atout majeur du dispositif de son entraîneur depuis l’ouverture du championnat cet été. Visiblement requinqué de ses premiers mois hésitants sous le maillot grenat, le milieu offensif très souvent utilisé sur le flanc droit de l’attaque mosellane a planté trois buts en 10 journées, et s’est adjugé la tête du classement des passeurs avec 4 offrandes distillées à ses partenaires. Surtout, le joueur de 25 ans s’est illustré à Clermont au mois d’août, faisant basculer à lui tout seul une rencontre qui était bien mal embarquée pour les Grenats. Un peu moins en vue les semaines suivantes, le natif de Vitrolles a de nouveau fait parler sa qualité technique au Stade Auguste-Bonal, marquant un but décisif de son mauvais pied, le gauche. « J’essaie de le travailler, et pour l’instant ça se passe pas trop mal ! » souriait le joueur devant la presse cette semaine. Une troisième réalisation pour l’ancien clermontois qui avoue vouloir « être décisif à chaque match. Cela faisait un petit moment que je ne l’étais pas. C’est tombé au bon moment pour la victoire ».

Maîtres à domicile

S’il enchante Saint-Symphorien par ses dribbles chaloupés, le milieu s’aimerait en tout cas plus régulier dans des performances. Une régularité souvent citée par son coach comme facteur décisif pour le classement d’une équipe en fin de saison. « J’ai beaucoup à progresser dans ce domaine là. C’est vrai qu’il faut être régulier à chaque match pour faire une bonne saison. Ce n’est pas évident pour moi, il faut que je travaille là-dessus » explique Farid Boulaya. Dans un club où sa carrière connaît peut-être un tournant, le Messin savoure néanmoins : « je prends beaucoup de plaisir. Sur le terrain comme en match, il y a une bonne équipe, un bon groupe, un bon staff. Ça se passe plutôt bien et j’espère que ça va continuer ainsi » détaille t-il.

Durant la trêve internationale pour laquelle il n’a pas été retenu par le sélectionneur des Fennecs Djamel Belmadi, le meilleur passeur du championnat assure que le groupe « n’a pas changé [ses] habitudes. On a bossé comme les semaines précédentes ». Une période marquée par un match de préparation gagné la semaine dernière face à Dudelange (4-1), « positif » selon les termes de l’Algérien.

À l’image de son équipe, la plus prolifique de l’exercice (21 buts en 10 matchs), Farid Boulaya entend bien faire de nouveau parler la poudre devant le public messin. Contre Niort, surprenant cinquième du championnat et tombeur du Paris FC au début du mois, la formation lorraine s’appuiera sur le retour des internationaux pour redonner des couleurs à Saint-Symphorien. Un stade qui a grincé des dents lors de la dernière rencontre à domicile, face au Havre le 29 septembre (défaite 0-1) …

Frédéric Antonetti a retenu 19 joueurs pour la réception du Chamois Niortais ce vendredi à Saint-Symphorien. Le coach a enregistré en milieu de semaine le retour des nombreux internationaux partis rejoindre leurs sélections respectives. Auteur d’un bon match de préparation face à Dudelange, Habib Maïga, milieu de terrain prêté par l’ASSE, fait son apparition dans la liste messine. En revanche, Emmanuel Rivière, victime d’un lumbago, ne foulera pas la pelouse du FC Metz ce vendredi.