Actualités sportives

Diminué, le FC Metz condamné à l’exploit à Nice

06 décembre 2019 à 17h40 Par Axel Watrin
Vincent Hognon, entraîneur du FC Metz et son adjoint Jean-Marie de Zerbi
Crédit photo : Axel Watrin / Direct FM

Marqués par un contrecoup à Nîmes puis face à Rennes mercredi, les Grenats abordent chez les Aiglons la dernière étape de cette semaine à trois matchs. Un groupe affaibli tentera de ramener un résultat de la Côte d’Azur.

Attendu au tournant durant cette semaine pour le moins fournie, le FC Metz n’a pas répondu aux attentes. Il s’est même rajouté des interrogations, notamment sur sa capacité à maîtriser ses rencontres. À Nîmes samedi dernier, le club mosellan a dû se contenter du nul, alors que la victoire semblait lui tendre (enfin) les bras. Contre Rennes mercredi, sa première demi-heure de qualité a laissé place à une inquiétante apathie, conduisant la formation de Vincent Hognon à sa septième défaite depuis le début de l’exercice.

Écouter le podcast

Sur six points possible, la seule unité ramenée du Gard parait donc bien maigre. Sur la pelouse de l’Allianz Riviera, le constat va-t-il s’alléger … ou s’alourdir ? « Je ne suis pas inquiet » a balayé le technicien messin, à vingt-quatre heures de ce 17ème rendez-vous de Ligue 1. « Les joueurs répondent présents. Les contenus sont relativement intéressants pour un promu, même si on peut beaucoup mieux faire. Il faut accélérer sur les choses qui nous manquent ».

Une hécatombe … hivernale

Ces Messins devront déjouer le piège qui leur sera tendu par un Gym meurtri. Seulement 14ème du classement, l’OGC Nice de Patrick Vieira a été corrigé en milieu de semaine à Saint-Étienne (1-4). Avec la réception du barragiste, les Niçois viseront un succès aux allures de rédemption. « Qu’il ait perdu ou gagné, ce qu’a fait l’adversaire m’importe peu. Ce que j’attends, c’est un comportement intéressant de mon équipe ».

Condamné à l’exploit chez les Azuréens, Vincent Hognon devra vraisemblablement repenser son onze de départ. La faute à de nombreuses absences, pour des raisons variées. Si Alexandre Oukidja se remet de sa commotion cérébrale face aux Rennais et Victorien Angban du paludisme, de nombreux éléments ont vécu une semaine difficile. Une épidémie de gastro-entérite a plombé l’entraînement de jeudi a annoncé Vincent Hognon. Quinze éléments avaient déclaré forfait ce jour-là. Gageons que le FC Metz puisse, malgré tout, se montrer à la hauteur dans le sud de la France.