Actualités régionales

Covid-19 : des tests antigéniques gratuits et plus rapides pour les étudiants de l'Université de Lorraine

21 octobre 2020 à 16h00 Par Clément Gondolff
Les étudiants de l'Université de Lorraine peuvent se faire dépister avant de partir en vacances.
Crédit photo : (@D!RECTFM)

A l'approche des vacances de la Toussaint, les étudiants de l'Université de Lorraine peuvent se faire dépister dans les différents campus de la région. Des tests antigéniques, gratuits et plus rapides que les tests PCR, permettent d'identifier les cas positifs au Covid-19.

Les enseignants et les étudiants ne sont pas les seuls à s'assoir sur les bancs de l'université. Depuis le début de la semaine, des membres de la protection civile, des pompiers et des soignants investissent régulièrement des facultés lorraines. 

Pour cause, ces derniers animent une nouvelle campagne de dépistage des étudiants de l'Université de Lorraine. Celle-ci a débuté lundi 19 octobre 2020 à la faculté de Lettres de Nancy (Meurthe-et-Moselle), puis s'est poursuivie le lendemain au campus Brabois, avant d'investir l'ENSTIB d'Epinal (Vosges) et le campus des Aiguillettes (Vandoeuvre-lès-Nancy) ce mercredi 21 octobre. 

Des résultats en moins de 10 minutes

Les tests pratiqués sont des tests antigéniques. Tout comme les tests PCR, ils fonctionnent par écouvillonnage dans le nez. Mais à la différence des tests traditionnels, ils offrent des résultats instantanés ou presque. "On fait un écouvillonage et au bout de 7 minutes, les étudiants ont un résultat. Ils savent s’il sont négatifs ou positifs. S’ils sont négatifs, ils peuvent rentrer chez eux sereinement, et s’ils sont positifs, ils sont à nouveau prélevé en mode test PCR", développe Olivier Babel, infirmier libéral présent sur l'ensemble des sites universitaires nancéiens depuis le début de la campagne.

"Et rien ne varie au niveau de la fiabilité. On est sur des normes qui sont les mêmes. Donc rien ne varie si ce n’est la rapidité. Là, on est en capacité de tester un grand nombre de personnes en un temps restreint, ce qui n’était pas le cas auparavant", poursuit-il. 

Environ 500 étudiants testés chaque jour à Nancy

Grâce à ce mode de prélèvement expérimental, les équipes dédiées à la campagne de dépistage ont pu tester "à peu près 500 personnes par jour à Nancy, d'abord à la fac de Lettres, puis à Brabois", révèle Olivier Babel. "Des gens motivés, et qui expriment le souhait de pouvoir rentrer chez eux tranquillement et sereinement auprès de leur famille pour les vacances", ajoute-t-il. 

Et si la campagne de tests prend fin ce mercredi dans les universités nancéiennes, elle va bien se poursuivre jusqu'à la fin de la semaine. Au campus du Saulcy de Metz (Moselle), ce jeudi 22 octobre de 8h à 18h, mais également à Epinal (IUT Hubert Curien jeudi et Faculté de Droit vendredi) et Saint-Dié des Vosges (à l'IUT vendredi). 

Le calendrier de la campagne de dépistage (Université de Lorraine)

Olivier Babel, infirmier libéral Écouter le podcast