Actualités sportives

Contre Reims, le FC Metz sera opposé à la meilleure défense d’Europe

22 novembre 2019 à 14h37 Par Axel Watrin
Vincent Hognon, entraîneur du FC Metz, avant Metz-Reims ce samedi
Crédit photo : Axel Watrin / Direct FM

Au terme de la troisième trêve internationale de la saison, les Grenats accueillent ce samedi le Stade de Reims, qui n’a encaissé que six buts depuis l’ouverture du championnat.

« Bonifier » le bon point pris à Lille. Il y a deux semaines, un FC Metz solidaire est reparti du Nord avec le sentiment du devoir accompli. Un nul (0-0) et une prestation défensive soignée ont convaincu l’entraîneur messin Vincent Hognon, après une semaine de préparation mentalement éprouvante, car marquée par l’accident de voiture de Manuel Cabit. « Le groupe a bien réagi dans l’état d’esprit. Il a su se serrer les coudes pour ramener un point » souligne le suppléant de Frédéric Antonetti.

Écouter le podcast

Logiquement, la formation messine, première non-relégable de la Ligue 1 à l’aube de cette 14ème journée, aspire à prendre ses distances avec la zone rouge. Et ce, dès samedi, avec la réception du Stade de Reims. Pari audacieux, tant les Rémois sont virevoltants depuis le mois d’août. Vainqueurs de Paris, Marseille, Lille ou Montpellier, les ouailles de David Guion disposent en outre de la meilleure défense des cinq grands championnats européens (6 buts encaissés). De quoi contrecarrer les velléités de victoire messine ce week-end ? « Il faudra être patient » souffle Vincent Hognon. « Être appliqués et justes techniquement. C’est une équipe extrêmement solide, encore plus à l’extérieur. Elle a franchi des étapes et possède beaucoup d’automatismes ».

2020 dans le viseur

De son côté, le FC Metz doit se racheter devant ses supporters. En six rencontres à Saint-Symphorien cette saison, les Mosellans n'y ont glané que deux succès (contre Monaco et Nantes). Insuffisant pour un candidat à la survie dans l’élite. Sa dernière sortie contre Montpellier avait d’ailleurs mis en exergue une inquiétante naïveté en fin de rencontre, alors que les Grenats menaient par deux buts à vingt minutes du terme. « On va essayer d’engranger des victoires à domicile » promet le latéral gauche Matthieu Udol. Tout juste revenu de blessure, le natif de Marly, probablement titulaire ce week-end en l’absence de Thomas Delaine, aimerait surtout « rattraper ces quelques points perdus. ».

Écouter le podcast

Prévoyant, le jeune défenseur lorrain anticipe la dernière ligne droite avant la trêve hivernale. D’ici la fin décembre, six rencontres décideront du classement du FC Metz avant la phase retour. Au programme pour les hommes du président Serin : Reims, Nîmes, Rennes, Nice, Marseille et Dijon. Une série à bien négocier pour prendre « le maximum d’écart sur la zone de relégation » comme le souhaite Matthieu Udol. Et aborder 2020 avec confiance.