Actualités régionales

Bernard Serin (FC Metz) dévoile le futur Stade Saint-Symphorien

27 mai 2019 à 23h35 Par Axel Watrin
Le futur Stade Saint-Symphorien dans son enveloppe blanche
Crédit photo : Fiebiger / Moreno

Un tournant dans l’histoire du club mosellan : les joueurs du FC Metz évolueront en 2021 dans un écrin totalement rénové, d’une capacité de 30 000 places, et d’un standing ultra-moderne. Le président du FC Metz revient sur ce projet pharaonique, d’un montant total de 60 millions d’euros.

Le FC Metz s’apprête à entrer dans une nouvelle ère, et n’a pas lésiné sur les moyens pour le faire entendre. Si les joueurs de l’équipe première feront leurs premiers pas dans le nouveau centre d’entraînement cet été, l’entité messine modernisera d’ici 2 ans le Stade Saint-Symphorien, dont l’ensemble devenu vétuste laissera place à un écrin moderne, répondant aux standards du football actuel.

Du projet originel, il ne reste finalement pas grand chose. 30 millions d’euros étaient prévus pour démolir et reconstruire la tribune Sud, souvent considérée comme le point faible de l’arène messine. Sur le papier, un nouveau segment de 105 mètres de long sur 40 de large. Pas suffisant pour le président du FC Metz Bernard Serin. « On s’est rendu compte que le Stade n’était pas fini, notamment dans les angles » a souligné le dirigeant messin à la presse et aux partenaires réunis ce lundi soir au cinéma Gaumont d’Amnéville.

Aux commandes du club depuis une décennie, Bernard Serin a donc vu plus grand. « Nous avons donné une accélération en pensant que nous étions en capacité de construire et financer l’ensemble. Nous sommes passés d’un projet de 30 millions à 60 millions qui termine et finit le stade ». En doublant le budget, le FC Metz s’est permis de transformer totalement Saint-Symphorien. Adossé à une tribune sud largement agrandie et modernisée (livrée en août 2020), un parvis piéton facilitera la gestion des flux. 2000m² de coworking, 1000m² pour le club affaires, 8000m² dédiés aux séminaires avec la construction notable d’un auditorium … les entreprises y sont également mises à l’honneur par le club. L’ensemble du stade, à l’exception de la tribune Est côté canal, sera recouvert d’une enveloppe blanche, véritable trait d’union entre les différents blocs de l’arène.

De cette architecture repensée et enfin harmonisée jailliront deux virages : Sud/Est et Sud/Ouest dont la livraison est fixée pour août 2021. Conséquence : la capacité totale du Stade Saint-Symphorien sera revue à la hausse, passant de 25 500 à 30 000 places.

Au centre des préoccupations du FC Metz, le confort de ses supporters. Ceux-ci verront les sièges des tribunes Nord-Basse, Est et Ouest changés. Le système son et lumière du stade connaitra également une seconde jeunesse, et le club ambitionne même une « enceinte connectée ». Les deux nouveaux virages seront agrémentés d’une terrasse et de points de restauration. Autant de nouveautés, pour la plupart inattendues, qui annoncent les grandes manœuvres du FC Metz pour les années à venir.

Copyright photos : Fiebiger / Moreno

Financement

Avec un budget largement revu à la hausse (200 % du montant initial), le FC Metz a vu les choses en grand pour moderniser son stade. Dans cette opération chiffrée à 60 millions d’euros, la part du club culmine à 45,5 millions (soit 75,8 % du budget prévisionnel). 5 millions seront versés par le département de la Moselle, idem pour la Ville de Metz. Les 4,5 millions restants seront assurés par la Région Grand Est.

Le projet décrit par le Président du FC Metz Bernard Serin au micro de Doriand

Écouter le podcast