INTERNE EN MÉDECINE: DES ÉTUDIANTS À BOUT DE SOUFFLE

21 mai 2021 à 9h38 par Sarah Louis

Depuis le début de l’année 2021, cinq étudiants en internat de médecine se sont donné la mort

CHRU NANCY
Crédit: @D!IRECT FM

Chaque année on compte en moyenne entre 10 et 20 internes qui vont se donner la mort sans compter les tentatives de suicide. Sans parler des conditions des internes, qui posent souci : des personnes compétentes qui ne coûtent pratiquement rien et qui ne se plaignent jamais par peur de ne pas valider leurs stages. Plus que jamais depuis la crise sanitaire, les internes prêtent main forte au sein des services hospitaliers et comblent le manque de personnel.

Les étudiants en médecine de Nancy n’ont pas été épargnés, Florestan, étudiant externe en 5ème année de médecine à la faculté de Nancy a accepté de nous rencontrer et nous a fait part d’un témoignage poignant



« Ils passent en moyenne 58h sur le terrain » 

 Les étudiants touchés par ces dramatiques événements sont principalement des internes. Et pour cause, des heures interminables sur le terrain…. A partir de la 6ème année les étudiants touchent une rémunération à hauteur de 300€. C'est seulement en tant qu'interne qu'ils sont payés 1375€ pour 48h officiellement, alors qu'officieusement c'est beaucoup plus d'heures de travail pour un seul et même salaire.

PODCAST

La pression de la crise sanitaire

Durant la crise sanitaire tous les étudiants ont été appelés sur le front. Internes et externes ont été sollicités pour faire face à cette vague de patients touchés par la covid-19. Une pression de plus sur leurs épaules…

PODCAST

« Malheureusement, 1ans plus tard, c’est comme si tout cela était effacé »

Depuis le début de l’année 2021, 5 internes en médecine se sont donné la mort. Les étudiants de la ville de Nancy n’ont malheureusement pas été épargnés, Florestan nous en parle.

Attention dans ce podcast contenu sensible.

PODCAST

Aucune aide du gouvernement

L’Association Nationale des Etudiants en Médecine de France (ANEMF) ont déjà fait part de ces gros problèmes auprès du gouvernement, sans retour attendu. Pourtant, les étudiants sont en réelles attentes de changement pour améliorer leurs conditions au sein des hôpitaux publics.

PODCAST

On sait qu’il y a un manque accru de personnel soignant au sein des hôpitaux. Peut-être qu’avec plus de personnels, les étudiants pourront retrouver un certain équilibre au sein des hôpitaux publics.