Lenny Joseph au FC Metz : « AU DÉBUT JE N’Y CROYAIS PAS ».

22 juin 2021 à 17h51 par Thomas Varin

Quelques jours après Amine Bassi, c’était au tour de Lenny Joseph d’être présenté à la presse à Frescaty. Le jeune attaquant de 20 ans arrivé en provenance du Puy Foot 43 s’est engagé pour trois saisons avec le FC Metz.

FC Metz
Lenny Joseph et Philippe Gaillot.
Crédit: D!rect FM

Mardi 22 juin au centre d’entrainement de Frescaty avait donc lieu la présentation de Lenny Joseph, la dernière recrue du FC Metz. Accompagné par Philippe Gaillot, le jeune attaquant de 20 ans a répondu à quelques questions :


Arrivé sur les conseils d’Oberhauser ! 


En effet comme l’a confirmé Philippe Gaillot, le FC Metz et Lenny Joseph ont été mis en contact par l’intermédiaire d’un de ses coéquipiers au Puy Foot 43 : David Oberhauser, l’ancien gardien messin.

Ça a compté dans votre choix ce que vous a dit David Oberhauser sur le FC Metz ?

« Oui parce que c’est quelqu’un en qui j’ai confiance, durant la saison au Puy il m’a beaucoup aidé et donné des conseils. Quand il m’a mis en relation avec le FC Metz, il m’a dit que j’allais pouvoir m’épanouir à Metz parce que le club formait beaucoup de joueurs et qu’ils avaient de nouvelles infrastructures et un coach comme Frederic Antonetti. »


« Au début je n’y croyais pas ».

 

Vous pensiez que c’était le moment pour vous de passer professionel ?

« Passer professionnel en venant d’une National 2 je trouvais ça fou, au début je n’y croyais pas. Je suis très heureux d’avoir signé à Metz en Ligue 1. Je ne pensais pas passer ce cap aussi vite. Il faut dire que comparé au N2, le rythme est beaucoup plus intense, techniquement c’est beaucoup plus juste et au niveau des appels c’est plus compliqué parce que les défenseurs comprennent mieux le jeu.


Quel genre d’attaquant êtes-vous et quelles sont vos grandes qualités ?

« Je me définirais comme un attaquant complet, mes deux grandes qualités c’est la vitesse et la détente mais j’essaye d’être le plus complet possible pour qu’on puisse me trouver de la tête, dos au jeu, dans la profondeur, j’essayer de varier le plus possible mon jeu pour rendre au mieux service à l’équipe. »


« Le fait qu’il prenne du temps pour discuter, ça m’a touché »


D’autres clubs dans le coup, qu’est ce qui a fait la différence en faveur de Metz ? 

« Par rapport à tous les clubs que j’ai eu au téléphone, il y a seulement Fréderic Antonetti qui a pris le temps de m’appeler. On a fait une visioconférence et il m’a expliqué ce que je devais améliorer, ça m’a toute suite plu parce que j’ai compris qu’il voulait travailler avec moi. Le fait qu’il prenne du temps pour discuter, ça m’a touché. »