Actualités sportives

Vainqueur de Lorient (2-1), le FC Metz se rapproche de la Ligue 1

31 mars 2019 à 19h21 Par Axel Watrin
Habib Diallo et Marvin Gakpa, buteurs contre Lorient (2-0)
Crédit photo : Axel Watrin / Direct FM

Dans ce choc attendu de la 30ème journée de Ligue 2, les Grenats ont répondu présent en dominant les Merlus, malgré l’exclusion d’Opa Nguette avant la pause. Après ce 19ème succès de la saison, l’élite est en ligne de mire pour les Messins.

L’horaire inhabituelle de la rencontre n’a visiblement pas refroidi les Messins, sérieux et appliqués pour leur 30ème rendez-vous de la saison en championnat. Ce dimanche après-midi à Saint-Symphorien, le FC Metz s’est offert un succès de prestige contre Lorient, dans une affiche du haut de tableau.

Comme au match aller en octobre, les Grenats  ont une nouvelle fois dû évoluer à 10 contre 11 contre les Merlus. Si Jonathan Rivierez avait quitté ses partenaires au Moustoir à la 32ème minute, son coéquipier Opa Nguette n’aura joué que quelques minutes de plus contre ces mêmes Bretons devant son public (35’). En sa défaveur : une semelle trop appuyée sur Le Goff au goût de M.Thual, après un contrôle mal négocié de la part du Sénégalais. L’ancien Valenciennois a malgré tout été décisif quelques minutes auparavant, son jeu de corps au milieu de terrain ayant ouvert l’espace à Renaud Cohade, qui servait Habib Diallo dans la profondeur. Habile, le meilleur artilleur des Messins poussait à la faute Ilan Meslier, le portier merlu, qui offrait à l’attaquant mosellan son 20ème but de la saison, sur pénalty (1-0, 32’).

Meilleure équipe de la saison à l’extérieur, le FC Metz a confirmé son regain de forme à la maison en ouvrant le score pour la sixième fois consécutive dans son arène. Un premier coup de tonnerre pour son adversaire breton qui n’a pas mis en danger Alexandre Oukidja dans le premier acte de la partie.

11 points d'avance

Le portier mosellan, néo-international algérien, a été logiquement davantage sollicité au retour des vestiaires, l’infériorité numérique messine laissant quelques espaces à l’approche de sa surface. Yoane Wissa faisait parler la poudre de 25 mètres, obligeant le gardien lorrain à l’horizontale (72’). Impliqués dans l’effort collectif pour pallier l’expulsion d’Opa Nguette, les protégés de Vincent Hognon opéraient en contre, profitant notamment de la vitesse de Marvin Gakpa et Thomas Delaine. Le premier nommé, dans un numéro en solitaire, se débarrassait de Maxime Etuin à l’entrée de la surface avant de tromper Meslier dans un angle fermé (2-0, 77e).

Un bol d’air pour les 12 000 supporters messins présents en cet agréable dimanche printanier, qui allaient néanmoins devoir retenir leur souffle pour les dernières minutes de la rencontre, le tir à ras-de-terre d’Alexis Claude-Maurice ne laissant aucune chance à Alexandre Oukidja (2-1, 82’). Un réveil tardif pour les Lorientais, qui ne trouvèrent plus jamais la faille dans la défense messine.

Pas de poisson d’avril pour les Grenats qui s’adjugent un succès précieux face à un adversaire à la montée directe en Ligue 1. Concentré et solidaire, le FC Metz compte  désormais 11 points d’avance sur le nouveau troisième, le Paris FC. À 8 journées de la fin, la quête d’une nouvelle montée dans l’élite s’annonce fructueuse pour les Mosellans.

Réactions

Vincent Hognon (entraîneur intérimaire du FC Metz) : « C’est un moment important parce qu’ils étaient troisièmes avant cette journée. On a marqué à 10 contre 11 une deuxième fois, c’est bien parce que les joueurs ont fait énormément d’efforts. Il y a eu des choses très intéressantes, de la solidité. On a concédé très peu d’occasions malgré tout, même si on a subi un peu la possession. Les joueurs sont récompensés de leurs efforts. La montée ? C’est bien parti, il nous faudrait encore un petit peu de points. Ce soir, c’est une étape de franchie. Il reste encore des points à prendre ».

Écouter le podcast

Renaud Cohade (milieu de terrain et capitaine du FC Metz) : « C’est une victoire importante parce qu’on a mis à distance un bel adversaire. Maintenant, il reste des points en jeu. Il faudra continuer à gagner des matchs, parce qu’on a vu que ce n’était pas facile. À 10, on a fait preuve d’union. Sur un contre, on a réussi à obtenir un bon pénalty. On a eu du mal à l’entame du match, on était un peu empruntés. Mais derrière, le but nous a un peu lâchés et on a fait de meilleures choses. L’ovation à ma sortie ? Ça fait plaisir, et c’est toujours gratifiant. Les gens voient que je donne tout sur le terrain, tant mieux ».

Écouter le podcast

Victorien Angban (milieu de terrain du FC Metz) « On savait que ça allait être difficile. Le coach nous y avait préparé, on savait ce qui nous attendait. On a des joueurs très bon individuellement devant. On a joué en contre-attaque, Marvin (Gakpa) a fait la différence, ce qui nous a permis de marquer le deuxième but. Il reste encore huit matchs, on ne va pas s’affoler, on va continuer à travailler ».

Écouter le podcast