Actualités sportives

Proligue : le Grand Nancy Handball veut consolider sa première place face à Dijon

11 décembre 2020 à 12h00 Par Clément Gondolff
Les hommes de Benjamin Braux défient Dijon ce soir au parc des Sports de Vandoeuvre (Meurthe-et-Moselle).
Crédit photo : @D!RECTFM

Vainqueur de Pontault (28-29) la semaine passé, le Grand Nancy Métropole Handball (GNMHB) va chercher à asseoir un peu plus sa domination sur la Proligue, ce vendredi soir, face à Dijon.

Une semaine après avoir récupéré les commandes du championnat de Proligue, à Pontault (victoire 28-29), le GNMHB est de retour aux affaires. Il reçoit Dijon, ce vendredi soir (20h30), au parc des Sports de Vandoeuvre, dans la peau du leader invaincu après huit rencontres, épouvantail attendu et, pour l'heure, avéré de ce championnat.

"C’est rêvé et espéré. Je pense qu’on avait clairement affiché nos ambitions dès le début de saison, et pour le moment on est en train de les assumer. Mais on ne va pas se réjouir trop tôt. Il reste deux matches, et le rêve, ce serait d’être invaincu à Nöel", affirme le capitaine Yann Ducreux.

Début de saion mitigé pour Dijon

Cela passe donc par une performance dès ce soir face à Dijon. Une grosse écurie du championnat grippée durant cette phase aller, et qui navigue à la septième place du classement (5 victoires - 4 défaites).

"Ils ont annoncé le podium en début d’année. Ils ont une très bonne attaque, beaucoup de joueurs à vocation offensive, et sont capables de faire de grosses séries. Dijon, on s’en méfie. L’année dernière, on avait fait match nul chez eux, et on avait gagné chez nous. Mais c’est une équipe qui, à mon avis, mérite mieux que son classement", indique l'entraîneur du GNHMB Benjamin Braux.

Benjamin Braux, entraîneur du GNMHB Écouter le podcast

"Toutes nos confrontations ont à chaque fois été très serrées"

"Toutes nos confrontations ont à chaque fois été très serrées, donc on sait à quoi s’attendre, abonde Yann Ducreux. C’est une équipe qui est en reconstruction cette année. Ils ont pu gagner d’un but ou perdre contre des équipes soit disant plus faibles, mais ils ont aussi tenu les gros, donc ça va être un gros match". 

Pour le remporter, et ainsi s'adjuger un 9e succès en autant de sorties, il faudra remettre tous les ingrédients qui font la force de la formation nancéienne. A savoir une défense de fer, des transitions rapides ou encore un collectif performant.

Il sera ensuite de temps de se projeter sur le choc face à son dauphin, Saran, prévu la semaine prochaine. Afin de, pourquoi pas, finir l'année en beauté, et d'assouvir les rêves d'invincibilité.

Yann Ducreux, capitaine du GNMHB Écouter le podcast