Actualités régionales

Meurthe-et-Moselle: le coq n'a plus la cote avec les Nancéiens

10 septembre 2019 à 09h30 Par Yoan Masson
Des chants matinaux qui commencent à 5 heure du matin

4 coqs mènent la vie dure aux voisinages de Nancy

Après l'affaire du coq Maurice sur l'île d'Oléron. Voilà une nouvelle situation qui va faire trembler la basse-cour. A Nancy, depuis le début du mois de septembre, 4 coqs sèment les graines du conflits dans le centre-ville.

Des volailles qui mobilisent contre elles des voisins excédés dans un quartier déjà très bruyant entre la gare et deux boites de nuits. Ces derniers ont lancé une pétition avec une 15aine de signatures et parlent de chants «déréglés», alors que d’autres évoquent «la goutte d’eau» pour un propriétaire «déjà bruyant».

La ville de Nancy prend les choses trés au sérieux et indique, ce lundi 9 septembre, qu'elle a pris rendez-vous avec le propriétaire de ces gallinacées pour lui «rappeler ses obligations dans le cadre d'un tel élevage. Affaire à suivre.