Actualités régionales

Metz : Habitation, sécurité, culture… Les objectifs de François Grosdidier pour 2021

11 janvier 2021 à 11h40 Par Yara Zirba
Crédit photo : (@D!RECTFM)

Une année qui s'annonce bien remplie pour l'élu mosellan

Le Maire et le président de la métropole de Metz, François Grosdidier a tenu le vendredi 8 janvier, le traditionnel petit-déjeuner de presse, l’occasion pour lui de dresser le bilan des six premiers mois de son mandat et d’évoquer ses grandes priorités pour l’année à venir.

 

Administration et sécurité : mairies de quartier et une police « fidélisée »

La réouverture des mairies de quartier aura lieu cette année, en commençant avec celle de Devant-les-Ponts, qui ouvrira le début de février. Le magistrat a annoncé la mise en place d’une police « fidélisée […] qui connaîtra les différents acteurs du quartier » et qui sera en lien avec les mairies de quartier. Celle-ci pourra compter sur l’aide d’une « force d’intervention » qui interviendra en cas de nécessité.

 

Environnement : rénovation thermique et transition vers l’hydrogène

Pour ce mandat, François Grosdidier souhaiterait engager la rénovation thermique des biens public, de l’OPH et des bien privés. Il veut aussi engager la transition des transports en commun et des collectes des déchets vers l’hydrogène. Il estime que cette technologie est « une solution d’avenir, qui a les avantages de l’électrique sans les inconvénients des batteries »

 

Habitation : l’Office public de l’habitat à redresser

Le maire messin a constaté « un champ de ruines, quant à l’état patrimonial ainsi que social » concernant la situation l’Office public de l’habitat (OPH) de Metz métropole. Le maire messin songerait à changer de direction ou de statut, pour redresser ce service dont un messin sur six en profite.

 

Culture : "conforter Constellations"

François Grosdidier s’est dit « pressé de reprendre le fonctionnement des institutions culturelles ». Il entend « conforter Constellations » qu’il qualifie « d’une réussite extraordinaire ». Une tâche qui s’annonce difficile, le financement européen s’étant arrêté. Dans le même temps, il entend également conforter la Fête de la Mirabelle.

 

Interrogé sur la gestion de la crise sanitaire, François Grosdidier a souligné qu’il était « indulgent au début, face à un phénomène qu’on ne connaissait pas […] mais l’organisation technocratique a été contre performante sur les tests, les masques et maintenant les vaccins » soulignant que « les collectivités territoriales n’ont pas été suffisamment sollicitées. » Il a également indiqué avoir préparé le complexe Saint-Symphorien pour faire un éventuel site de vaccination et de vouloir acheter davantage de vaccins en concertation avec la Région.