Actualités sportives

Le FC Metz démarre 2020 à Rouen

04 janvier 2020 à 13h19 Par Axel Watrin
Paul Delecroix, gardien du FC Metz
Crédit photo : Axel Watrin / Direct FM

Éliminé aux portes des quarts de finale l’an passé, le club à la Croix de Lorraine retrouve ce lundi la Coupe de France en terre normande. Histoire de lancer enfin une dynamique salvatrice ?

À croire que le FC Metz est aimanté par la Normandie … En décembre 2018, emmené par Frédéric Antonetti, il s’était imposé sur la plus petite des marges sur la pelouse de Oissel lors du 8ème tour de la Coupe de France. La route sera presque la même ce lundi pour les protégés de Vincent Hognon qui se rendront à quelques kilomètres de là. Nouvelle destination : Rouen et son Football Club, pensionnaire de National 2.

Écouter le podcast

C’est en effet au Stade Robert-Diochon que les Messins débuteront l’année 2020, à l’occasion d’une parenthèse de coupe. Une échéance qui en cache une autre : cinq jours plus tard, Metz accueillera le RC Strasbourg en championnat. « On va à Rouen pour se qualifier souligne Vincent Hognon. On préparera la match de Strasbourg. Mais on veut se qualifier en présentant une équipe compétitive ».

« Relancer la machine »

L’entraîneur messin fait face à un dilemme. À cause d’un laps de temps réduit entre ces deux rencontres, il faudra préserver des forces en vue d’un derby qui s’annonce capital dans la course au maintien. Pour autant, le FC Metz ne compte pas galvauder l’occasion de franchir le cap des 32e de finale de Coupe de France. À la clé : une première victoire en 2020 qui mettrait l’équipe sur de bons rails. « On a trois joueurs suspendus rappelle l’entraîneur messin. Naturellement, il y aura un peu de turn-over. Mais on va mettre une équipe très compétitive ».

Pas de Sunzu, Fofana ni de Maïga donc pour ce déplacement en Seine-Maritime. De son côté, Noss Traoré souffre de douleurs « tendineuses » et pourrait passer son tour. Quant aux nouveaux arrivants, Vincent Pajot est apte au service. La présence de Dylan Bronn, grenat depuis vendredi, est incertaine, sa qualification étant en suspens. « On attend de voir s’il est bien qualifié et s’il se sent capable de jouer ou pas. Je prendrai ma décision assez tardivement » annonce Vincent Hognon.

Dans les cages, Alexandre Oukidja s’effacera une nouvelle fois au profit de son suppléant, Paul Delecroix. Contre les Rouennais, leaders de National 2 malgré un statut de promu, l’ancien Niortais se veut prudent : « Rouen a toujours été une très bonne équipe. Il y a de beaux moyens dans cette ville. Il faut s’attendre à un match compliqué ». Pour le gardien messin, une victoire inaugurale en 2020 pourrait offrir une dynamique nouvelle à ses coéquipiers. Idéale pour atteindre les objectifs en championnat. « On doit commencer l’année sur de bonnes bases. Il faut gagner ce match qui nous fera basculer dans le très bon. C’est l’occasion de relancer la machine ».

Écouter le podcast