Actualités sportives

Kévin N’Doram rejoint le FC Metz « à la recherche de temps de jeu »

02 juillet 2019 à 17h54 Par Axel Watrin
Kévin N'Doram renforce l'arrière-garde du FC Metz
Crédit photo : Axel Watrin / Direct FM

Prêté une saison par l’AS Monaco où le temps lui paraissait long, le milieu de terrain de 23 ans cherchera à s’aguerrir sur les bords de Moselle. Sa polyvalence en fera un atout certain pour le staff grenat.

Son nom n’est certainement pas inconnu dans l’élite du football français. Fils de l’ancienne gloire du FC Nantes Japhet N’Doram, Kévin est en quête de développement. Auteur de quatre petits matchs en Ligue 1 la saison passée, le rugueux milieu de terrain (1,85m) quitte pour une saison le rocher. Une forme de délivrance pour l’intéressé. Direction le FC Metz, qui lorgnait depuis un bon moment l’international espoirs.

Écouter le podcast

Depuis une certaine défaite encaissée à domicile face à l’AS Monaco exactement, le 1er octobre 2016. Ce jour-là, le jeune Kévin N’Doram - et son numéro 35 - rentrait sur la pelouse de Saint-Symphorien et prenait part à la démonstration rouge-et-blanche en terre messine (7-0). À partir de cette date, l’entité mosellane n’a pas lâché de l’oeil N’Doram, deuxième du nom. Trois ans plus tard, les choses n’ont pas vraiment bougé pour lui. Apparu à seulement 20 reprises sur les pelouse de Ligue 1 dans sa carrière, le jeune joueur était presque contraint à changer d’air. « Je ne voulais pas revivre la situation des années précédentes a expliqué le néo-grenat ce mardi. Je voulais montrer à tout le monde que je pouvais enchaîner une saison complète. C’est pour cela que je suis venu à Metz. C’était vraiment le moment de partir et de trouver ma voie ».

Polyvalence

« Il n’a pas eu beaucoup de temps de jeu concède son directeur sportif Philippe Gaillot. Ce que l’on souhaite, c’est lui en donner un maximum pour profiter de son potentiel et de faire avancer sa carrière ». Du temps de jeu, tel est le voeu de Kévin N’Doram pour sa pige en Lorraine. Pas facile, quand on connaît la densité numérique de l’entrejeu messin (Fofana, Maïga, Angban, Cohade). Alors pour tirer son épingle du jeu, la recrue messine entend bien miser sur sa polyvalence. « J’ai été formé en tant que défenseur central. Arrivé dans le monde professionnel, j’ai alterné avec le poste de milieu défensif. Il n’y a aucune différence pour moi. J’ai pu travailler différents systèmes dans ma formation et les appliquer en pro. Je suis à l’aise dans différents systèmes ». 

Pour le Messin, qui quitte pour la première fois Monaco, l’acclimatation à son nouvel environnement ne devrait pas être un souci. « Mon prêt ne me fait pas peur. Au contraire, je suis excité et j’ai hâte de montrer que je peux sortir de mon côté familial à Monaco ». Kévin N’Doram a par ailleurs établi un premier contact avec ses nouveaux coéquipiers, au détour d’un entraînement hier après-midi sur les terrains flambants neufs de Frescaty. En revanche, le Monégasque ne reverra pas ses partenaires du Rocher cette saison : un accord entre le FC Metz et l'AS Monaco obligera le club grenat à laisser de côté le joueur lors des deux confrontations en championnat.

Suite du mercato 

Ligne par ligne, le FC Metz poursuit de son côté son mercato estival. Après avoir musclé son secteur défensif (Centonze, Cabit, N’Doram), l’entité messine se projette sur l’attaque. « Sur toute la partie défensive et le milieu, on est armés a confirmé Philippe Gaillot. Sur la partie offensive, il faut qu’on soit capable de recruter un, deux, peut-être même plus de joueurs pour renforcer ce secteur ». Selon le DS du club grenat en conférence de presse ce mardi, un joueur pourrait arriver « rapidement » et « une piste chaude » est attendue pour la semaine prochaine.

Photos