Actualités régionales

Jeux Olympiques de Paris 2024 : 18 centres de préparation en Moselle

06 octobre 2020 à 10h50 Par Clément Gondolff
Metz accueillera des sportifs pour leur préparation en vue des Jeux Olympiques de Paris 2024.
Crédit photo : @D!RECTFM

La Moselle accueillera 18 centres de préparation en vue des Jeux Olympiques de Paris 2024.

Les Jeux Olympiques s'inviteront bien en Moselle. Comme dévoilé par le comité olympique de Paris 2024 ce lundi 5 octobre 2020, 18 sites mosellans ont été retenus pour accueillir des centres de préparation pour les Olympiades de Paris.

De Metz (4 sites) à Amnéville (1 site), en passant par Sarrebourg, Forbach ou encore Sarreguemines (1 site chacun), les quatre coins du territoire sont servis. "L'objectif était d’avoir un bon maillage territorial, et on le réalise", se félicite Agnès Raffin, présidente du comité départemental olympique et sportif (CDOS) de Moselle.

D'autant qu'avec ses 18 sites, la Moselle est le département le mieux représenté du Grand Est (62 sites), devant les Vosges (11), alors que la Meurthe-et-Moselle en compte 4. 

Des bases d'entraînement pour les délégations étrangères

Ces sites, qu'ils prennent la forme de complexe sportif, de gymnase ou de plan d'eau, serviront de centres de préparation (CPJ) pour des délégations étrangères

Ces dernières pourront y prendre leur quartier dès la fin des Jeux de Tokyo (23 juillet - 8 août 2021), et ce jusqu'à l'échéance parisienne. Il est cependant impossible, pour l'heure, d'identifier précisément quels seront les athlètes qui rejoindront les bases d'entraînement installés en Lorraine : 

"Paris 2024 va mettre en relation ces centres de préparation avec des athlètes potentiellement intéressés, puis ce sont eux qui vont décider", complète Agnès Raffin. 

La flamme olympique de passage en Moselle ?

Satisfaite par la nomination de 18 CJP dans son territoire, la présidente du CDOS 57 nourrit d'autres ambitions. Son rêve, désormais ? La flamme olympique, ici, en Moselle : 

"Je pense que s’il y a un objectif qui serait génial, c’est que pour les Jeux de 2024, la flamme revienne en Moselle, alors qu'elle y est déjà passée 6 fois". 

Agnès Raffin, présidente du comité départemental olympique et sportif de Moselle Écouter le podcast