Actualités régionales

Don du sang : des stocks en hausse mais toujours fragiles en Moselle et Lorraine Nord

16 octobre 2020 à 11h39 Par Clément Gondolff
Les réserves de sang ont augmenté à Metz (Moselle) depuis l'appel au don lancé en septembre dernier.
Crédit photo : Illustration / Piklist

Dans un état critique à la sortie de l'été, les réserves de sang sont en hausse en Moselle et Lorraine Nord. Mais pas de quoi relâcher l'attention, alors que les stocks restent fragiles.

Près d'un mois après un appel urgent au don du sang lancé par l'EFS, l'horizon s'est quelque peu éclairci dans le Nord de la Lorraine. Les stocks, dans un état très critique à la rentrée, sont à la hausse depuis quelques semaines

"Les réserves ont augmenté, notamment le nombre de poches. Grace à l’appel au don, les donneurs se sont mobilisés", souffle le docteur Christine L'Hôte, responsable des prélèvements en Moselle et Lorraine Nord. 

"Il faut rester vigilant"

Pas question, pour autant, de s'enflammer. Bien au contraire. Le mot d'ordre reste le même. "Il faut rester vigilant", répète Christine L'Hôte. 

Parce que si la courbe des réserves s'est inversée au lendemain de l'appel au don, il n'est pas dit qu'elle se maintienne à des niveaux élevés. "On est encore confronté, à ce jour, à des annulations de collecte dans les entreprises et dans les lycées, entre 5 et 6 par semaine sur la région Grand-Est. Ce qui fait que le prévisionnel est en train de baisser", souligne la responsable des prélévements à l'EFS de Moselle Nord. 

Objectif : 1500 dons du sang quotidiens dans la région

Impacté par les diverses annulations, mais également par les mesures sanitaires qui limitent la fréquentation dans les points de collecte, l'EFS de Moselle Nord cherche à présent à "diverisifer et améliorer son offre", selon le docteur Christine L'Hôte. 

Pour ce faire, l'établissement du sang prévoit de multiplier les collectes événementielles, notamment dans son site messin, mais aussi à l'extérieur de la capitale lorraine. "On essaye d’augmenter l’offre, de faire un maillage plus important au niveau du territoire", confirme la professionnelle de santé. 

L'objectif de l'établissement français du sang est de recueillir chaque jour au minimum 10 000 dons du sang, dont 1 500 dans lA seule région Grand-Est. 

Christine L'Hôte, responsable des prélèvements en Moselle et Lorraine Nord Écouter le podcast