Actualités régionales

Aide aux personnes fragiles : une caravane "tous aidants" répond à vos questions à Metz

28 septembre 2020 à 17h15 Par Clément Gondolff
Claudie Kulak, organisatrice de la caravane "tous aidants".
Crédit photo : (@D!RECTFM)

Une caravane dédiée aux aidants s'est installée sur la place de la République à Metz (Moselle) ce lundi 28 septembre 2020.

A dominante bleue, aussi bien azur que marine, vous n'avez pas pu la manquer si vous avez traversé la place de la République, à Metz (Moselle). Depuis ce lundi matin, une caravane dédiée aux aidants est stationnée sur ce site historique de la ville. 

Répondre aux question des aidants

Installée ici jusqu'au mercredi 30 septembre 2020, cette caravane est ouverte de 9h30 à 19h. Elle vise à apporter des réponses ou précisions aux aidants. Et pour ce faire, des assistantes sociales, ainsi que des représentants de structures locales sont présents pour aiguiller ceux qui le souhaitent. 

"Nous sommes là pour apporter des informations très contrètes et pratiques aux aidants pour que les citoyens aient conscience de tout ce qui est fait pour eux, avance Claudie Kulak, organisatrice de la Caravane Tous aidants. Parce que malheureusement, les aidants disent souvent : je ne savais pas que ça existait, je ne connaissais pas...".

74% des aidants stressés ou épuisés

Si cette opération peut évidement intéresser les professionnels du secteur, elle s'adresse principalement aux citoyens qui prennent en charge des proches fragilisés par une maladie, un handicap ou la vieillesse. Des personnes qui, souvent, sont actives et se retrouvent donc contraintes de jongler entre vie professionnelle et rôle d'aidant. 

Une "double vie" pas toujours facile à mener, puisque selon les chiffres communiqués par la compagnie des aidants, 74% des aidants se déclarent stressés, épuisés ou éprouvent un sentiment de culpabilité. D'où l'importance du travail de sensabilisation, qualifié d' "essentiel", par Claudie Kulak, "pour que ces aidants puissent jouer leur rôle sans culpabilité et en pleine conscience".

En France, ils ne seraient pas moins de 11 millions, alors que 54% d'entre eux ignoreraient leur rôle d'aidant.