Actualités régionales

A Metz, le pari du zéro pesticide sur les terrains de sport

16 septembre 2020 à 18h00 Par Clément Gondolff
Le pelouse du stade de l'ES Metz.
Crédit photo : (@D!RECTFM)

Depuis environ deux ans, les services de la ville de Metz ont décidé de se passer des pesticides dans l'entretien des terrains de sport.

Si, en France, l'usage des pesticides est interdit dans les espaces verts et sur la voirie depuis 2017, il n'en est rien des terrains de sport, qui n'entrent pas dans le champ d'application de la loi Labbé 2017. 

Mais à Metz (Moselle), la Ville a décidé de prendre les devants. Depuis environ deux ans, elle bichonne ses 12 pelouses en gazon sans l'aide de produits phytosanitaires. "On sait que tous ces pesticides peuvent être dommageables pour les milieux naturels, mais aussi pour tous les usagers et les personnes qui assurent l’entretien", affirme Michel Koenig, directeur du pôle parc, jardin, et espaces naturels de la ville. 

Retour vers des techniques plus traditionnelles

Pour compenser la perte des pesticides, les services de la ville de Metz ont misé sur des opérations mécaniques et manuelles dans le traitement de leurs pelouses. Parmi lesquelles, le scarificateur ou même le couteau, utile pour enlever les mauvaises herbes de façon plus pointue.

"Il faut que l'on accepte de descendre de nos engins pour revenir à des techniques plus ordinaires. On a des techniques culturalles et des techniques d’analyse du sol qui permettent d’intervenir au plus juste", suggère Michel Koenig. 

Un coup d'avance pour Metz ?

Cette méthode de travail, qualifiée d'expérimentation à ce jour, pourrait bien devenir la norme dans le futur. Selon le directeur du pôle parc, jardin, et espaces naturels de Metz, "la loi Labbé de 2017 va être suivie d’une nouvelle loi d’ici 2022. Celle-ci durcira les conditions d’entretien des terrains sportifs, et interdira tout usage de pesticide sur les stades ordinaires".