Metz : une journée de lutte contre l’accidentologie

17 juin 2021 à 14h49 par Thomas Varin

Hier, Mercredi 16 juin, le réseau LE MET’ proposait place de la République à Metz une animation pour lutter contre les accidents de la route. Une série d’ateliers ludiques pour sensibiliser les autres usagers de la route mais aussi les utilisateurs du réseau.

Metz : une journée de lutte contre l’accidentologie
Crédit: D!rect FM

Une journée de lutte contre l’accidentologie était organisée hier, pour faire comprendre les difficultés de la conduite d’un véhicule lourd comme un bus ou un Mettis aux autres usagers de la route. Cette opération de sensibilisation s’inscrit dans la politique de lutte contre les accidents du réseau Le MET, comme l’explique Franck Duval, Directeur général du réseau : « Cette journée de lutte contre l’accidentologie fait suite à un plan d’action mis en place au sein de l’entreprise. En 2019, on a eu 3 accidents malheureux qui nous ont poussé à lancer ce plan de lutte qui s’est déroulé en 3 temps avec au départ une lettre à l’ensemble des salariés pour rappeler nos responsabilités en matière de sécurité, puis une journée de prévention des accidents destinée au personnel de l’entreprise, notamment aux conducteurs-receveurs et enfin cette journée de prévention destinée aux autres usagers de la route. »


Un Mettis, c’est 24 rhinocéros ? 


La direction du MET’ à travers cette journée voulait transmettre différents messages à ses utilisateurs, le premier étant « dans les bus ou Mettis je me tiens, je m’assieds », car les chutes sont encore trop fréquentes dans les transports du réseau et peuvent entrainer de graves blessures.

Le deuxième message lui se veut « plus parlant » : un Mettis pèse aussi lourd que 24 rhinocéros, un moyen de faire comprendre le poids du véhicule et donc les contraintes qui peuvent en découler notamment pour les distances de freinage. Il faut savoir qu’à 30km/h sur sol sec la distance de freinage d’un Mettis est en moyenne de 10 mètres avec un risque de blesser les passagers du bus.


Des ateliers ludiques et interactifs


Les employés du réseau le MET’ ainsi que Metz à Vélo et la MAIF Prévention avaient donc organisé hier sur la place de la République différents ateliers interactifs comme des quiz, des mises en situation ou la diffusion de spots de prévention sur des thèmes qui sont souvent des causes d’accident par exemple les angles morts, les distances de freinage ou encore les règles du code de la route. 

Sur le stand de l'association MAIF Prévention était installé un simulateur de deux-roues motorisés. Robert Loge, bénévole de l’association nous le présente : « Ce simulateur permet de prendre la place d’un conducteur de deux-roues dans des conditions de circulation réel avec des mises en situation comme des comportements dangereux d’autres usagers ou une mauvaise météo. Généralement on l’utilise dans des collèges ou des lycées pour les formations d’ASSR, c’est un outil très formateur ». 

Metz : une journée de lutte contre l’accidentologie
Crédit: D!rect FM

La direction du MET’ et ses partenaires réfléchissent à réitérer ce genre d’opération, mais cette fois à destination des écoles de l’agglomération, qui n’ont pas pu être présentes à cause de la crise sanitaire, mais également durant le Challenge piétons qui est organisé chaque année par la ville de Metz. 


Protéger les utilisateurs et les conducteurs


Franck Duval, le directeur général du réseau LE MET' explique sa position :

« Le but de cette journée c’est aussi de faire comprendre que nos chauffeurs sont des professionnels de la route, ils suivent des formations lourdes et longues, c’est important que les gens le sachent mais aussi qu’ils nous aident à diminuer l’accidentologie en adoptant eux aussi des comportements responsables sur la route. Vous savez ce n’est jamais facile pour un conducteur-receveur d’être impliqué dans un accident même s’il n’y est pour rien, ce sont des choses qui sont difficiles à vivre, c’est pourquoi on fait ce travail pour que nos salariés viennent travailler de façon apaisée, ce n’est pas simple de travailler sur la route. »


Une baisse des accidents sur le réseau


En 2020, il y a eu 200 accidents sur le réseau Le Met’ pour 9,5 millions de kilomètres parcourus. « C’est peu, mais c’est encore trop » pour Franck Duval, qui explique qu'ils analysent chaque accident pour essayer d’éviter qu’il se reproduise et visiblement ça marche puisqu’au début des années 2010, il y avait plus de 300 accidents par an sur le réseau le Met’ contre environ 200 par an aujourd’hui.