EFS : des besoins en sang toujours aussi important à l’approche des vacances d’été

4 juin 2021 à 13h36 par Thomas Varin

L’Etablissement Français du Sang Grand Est, lance un appel au don pour le début du mois de juin. Sur le plan national, les réserves de sang sont basses, c’est pourquoi l’établissement espère une mobilisation des donneurs.

EFS : des besoins en sang toujours aussi important à l’approche des vacances d’été
Crédit: EFS

Actuellement l’EFS dispose de moins de 85 000 poches de sang au niveau national au lieu des 100 000 nécessaires normalement. Ce déficit de poches risque de s’accentuer en juin et juillet puisque les besoins en sang augmentent pour atteindre 120 000 poches durant cette période. Ce manque de réserve de sang s’explique par de nombreuses annulations de collectes dans les entreprises et établissement d’enseignement et aussi par les nombreux jours fériés du mois de mai qui ont limités les dons.




Un mois de juin crucial pour les stocks de sang

Pour Olivier Durat, Chargé de Communication à l’Etablissement Français du Sang Grand EST, ce début de mois de juin est décisif : « Il est important que les personnes se mobilisent début juin. Du 9 juin au 9 juillet, on organise l’opération du mois du don qui s’appelle « Prenez le Relais », il va y avoir des animations, des collectes événementielles et on invite aussi les donneurs à venir dans nos maisons du don. »

 Le temps fort de l'événement sera le 14 juin avec la journée mondiale du don du sang.




 « Les personnes qui ont eu le Covid-19 peuvent donner leur sang »

Le Covid-19 n’empêche pas le don, cependant Olivier Durat rappel quelques consignes pour les personnes qui ont eu le Covid-19 ou qui sont vaccinées : « Les personnes qui ont eu le Covid-19 peuvent donner leurs sangs mais il faut qu’ils attendent 14 Jours après la fin des derniers symptômes. Pour les personnes vaccinées, elles peuvent elles aussi venir donner leur sang, le jour même si elles le souhaitent, il n’y a pas de contre-indications. »

 Le chargé de communication de l’EFS conclut: « Le gros risque de ce manque de poches c’est que nous n’arrivions plus à soigner les malades dans les hôpitaux et cliniques du Grand EST. Dans la région, il y a une tension sur les groupes O et B, c’est pourquoi il faut que les donneurs qui ont ces groupes viennent mais aussi que tous les donneurs des autres groupes viennent donner leur sang. »



 Vous pouvez donner votre sang dans les maisons du don de Metz et de Nancy, pour plus d’informations rendez-vous sur le site de l’EFS Grand EST.