Actualités sportives

Renaud Cohade avant Châteauroux - FC Metz: « Montrer qu’Auxerre était un accident »

08 novembre 2018 à 18h12 Par Axel Watrin
Renaud Cohade, capitaine du FC Metz
Crédit photo : Axel Watrin / Direct FM

Toujours leader de la Ligue 2, le FC Metz a marqué le pas à domicile contre Auxerre en début de semaine (0-1). Son capitaine Renaud Cohade ambitionne une « réaction dans le jeu » dès ce vendredi chez les Castelroussins.

Écouter le podcast

Copieux étaient les sifflets descendant des travées de Saint-Symphorien lundi, au coup de sifflet final du match opposant le FC Metz à l’AJ Auxerre. Dans ce duel des extrêmes qui voyait le leader de la Ligue 2 accueillir un relégable, les Mosellans ont raté une belle occasion d’accentuer leur avance en tête du championnat. En s’inclinant sur la plus petite des marges face aux Bourguignons, Metz a montré que le chemin vers la Ligue 1 n’était encore qu’un mirage.

.

Une nouvelle sommation pour les hommes de Frédéric Antonetti, après les deux premiers revers concédés face au Paris FC et au Havre. Le Corse semblait désemparé à l’issue de cette 13ème journée, sans solution devant la pire prestation des siens depuis l’ouverture du championnat. « Je n'ai jamais vu à l'entraînement une telle production. Si vous avez une explication, je suis preneur » lançait-il estomaqué devant la presse lundi dans la soirée. Difficile de lui apporter une justification quant au manque de créativité du FC Metz, une de ses armes en début de saison. Comme rarement en 13 matchs, les Messins ont cruellement manqué de justesse technique et n’ont jamais mis réellement en danger le gardien auxerrois.

.

À Gaston-Petit, c’est une toute autre copie que les Mosellans devront impérativement présenter, sans quoi la place de leader sera mise en péril. « Ce qu’on va faire sur le terrain sera primordial par rapport à cette défaite planche Renaud Cohade. C’était un jour sans. Il faudra montrer un autre visage mais ne pas tout remettre en question ». En travaillant davantage « le jeu et le contenu »,  le capitaine messin veut prouver à ses supporters que la défaite contre l’AJA ne se limite qu’à un simple « accident ».

.

La Berrichonne a déjà tranché

.

Au chapitre suivant donc, les Grenats se frotteront ce vendredi à de fiers Castelroussins. Car si le classement des Indriens n’a rien d’exceptionnel (12e), les joueurs de l’entraîneur Nicolas Usaï, fraîchement nommé à son poste, ont obtenu une victoire de prestige lors du dernier match, sur la pelouse du RC Lens (0-1). Impatient de faire tomber une nouvelle tête sur son terrain cette fois, Châteauroux n’a rien à perdre lors de la venue du leader messin. Renaud Cohade y voit une équipe « sur une nouvelle dynamique. Ce sera un match compliqué. Le coup de pied au cul, il faut se le donner sur le terrain » prévient l’ancien Stéphanois. L’expérimenté milieu de terrain a aussi rassuré sur le moral du groupe, que l’on pouvait penser affecté après deux revers consécutifs toutes compétitions confondues. « Le groupe est assez jeune mais il est sain et il y a un bon état d’esprit. Ça ne peut être que positif pour la suite ».

Écouter le podcast

.

Quant à l’objectif annoncé de promotion immédiate dans l’élite, « le chemin est long » prévient Renaud Cohade, qui sait que son équipe est la cible favorite de ses adversaires depuis qu’elle occupe la première place du classement. « On est l’équipe à battre, il faut rester concentré. Ce sera un long marathon qu’il faudra gagner pour monter en Ligue 1 ».

.

Attendus une fois de plus au rebond, les Grenats devront agir à Gaston-Petit sans leur buteur fétiche Habib Diallo, suspendu pour le déplacement dans l’Indre. Tout comme le latéral droit Laurent Jans, non retenu par Frédéric Antonetti. L’entraîneur pourra en revanche miser sur les services d’Opa Nguette, de retour de blessure et dont la vitesse caractéristique sera bienvenue contre les Castelroussins.