Renaud Cohade (FC Metz) : « Assumer ce statut de favori »

Renaud Cohade (FC Metz) : « Assumer ce statut de favori »

Courtisé dans l’Hexagone, Renaud Cohade a décidé de poursuivre l’aventure qui le liait avec le FC Metz. En Ligue 2, l’ancien Stéphanois sera le leader revendiqué auprès de ses coéquipiers avec un objectif annoncé : la remontée dans l’élite.

Le mystère a finalement pris fin ce vendredi 27 juillet. À trois jours de la reprise en Ligue 2, le Club à la Croix de Lorraine annonçait la prolongation de contrat de son capitaine Renaud Cohade. Une nouvelle accueillie avec un large enthousiasme de la part des supporters grenats, qui voient en l’Albenassien le super-combatif du FC Metz. Voilà donc l’ancien joueur de Bordeaux, Strasbourg, Valenciennes et Saint-Étienne lié à l’entité messine jusqu’en juin 2020.

Un véritable tour de force aussi pour les dirigeants et l’entraîneur Frédéric Antonetti, qui ont damé le pion à d’autres formations françaises, prêtes à accueillir celui qui a joué les 38 rencontres de Ligue 1 la saison passée. Dans les starting-blocks, le RC Lens notamment, désireux de renforcer son entrejeu. « Je me sens bien ici, dans ce club, dans la région et dans cette ville a expliqué Renaud Cohade à la presse. C’est une confiance réciproque, il y a un beau projet pour remonter. La logique était de rester ici ». À la différence de ses ex-coéquipiers Florent Mollet et Moussa Niakhaté, révélations du précédent exercice qui ont quitté le navire durant le mercato estival, le capitaine lorrain a été convaincu par « le nouveau cycle, les changements dans le vestiaire, le nouvel entraîneur. Cela m’a plu » révèle le joueur.

« Peut-être l’équipe à battre »

Débarrassé de ses tergiversations quant à son avenir, Renaud Cohade doit désormais endosser le rôle de leader dans un effectif concerné par les mouvements d’intersaison.  À la charge qui lui incombe, l’intégration des nouvelles recrues. « On va essayer d’intégrer les nouveaux le mieux possible. Je ne vais pas changer ma manière d’être. Même si on est descendu, j’aurai ce comportement de leader» revendique t-il, même si le Messin s’attend à « ne pas être le seul ». À bientôt 34 ans, et par son expérience dans le groupe lorrain, Renaud Cohade sera en tout cas le relais de Frédéric Antonetti sur le terrain. Lutteur acharné, le milieu de terrain fera office de pièce maîtresse dans le système de jeu du technicien. « Il veut une équipe active, qu’on ait beaucoup d’activité à la récupération du ballon » décrit Cohade.

Une première ébauche de la « méthode Antonetti » prendra forme lundi sur la pelouse du Stade brestois, lors de la rencontre inaugurale du calendrier du FC Metz . Après un mois de préparation, six matchs amicaux, à fignoler une équipe pour la saison à venir, l’entraîneur saura si l’alliage recherché entre jeunesse (Udol, Fofana, Niane) et expérience (Cohade, Sunzu, Boye) portera ses fruits. Contre une formation habituée aux premiers rôles, le capitaine, lui, souhaite « prendre le bon premier wagon. Si on commence mal le championnat, après c’est compliqué. On l’a vu la saison passée » analyse le Messin. Parmi toutes les équipes concernées par la course à l’élite, Renaud Cohade attend de la sienne de « s’affirmer. On sait qu’on sera peut-être l’équipe à battre comme Lens ou Nancy. Quand on vient de descendre, il est logique qu’on soit favori. À nous d’assumer ce statut ».

En lien avec

Laisser un commentaire