Par cette chaleur, il ne faut pas les oublier

Par cette chaleur, il ne faut pas les oublier

L’été se sent bien en Lorraine. A Metz comme à Nancy, les températures grimpent et même si le plan canicule n’est pas encore mis en place, il faut mettre en place des mesures de prévention. Les personnes les plus concernées par cette montée de chaleur, les plus de 65 ans.

Créé en 2003 pour l’épisode caniculaire qui a frappé l’hexagone, le plan canicule a déjà été déclenché cinq fois en Lorraine. Il permet de prévenir des effets de la chaleur, surtout sur les personnes âgées. Les anciens, âgés de plus de 65 ans peuvent s’inscrire sur un registre au CCAS (Centre Communal d’Actions Sociales). Lors des épisodes de fortes chaleurs, le centre se charge d’appeler la personne à son domicile pour s’assurer que tout va bien. Car certains sont isolés, seuls à leur domicile, coincés par une mobilité réduite ou par l’envie de rester au frais. Ce dispositif est très efficace car il a évité énormément d’accidents. « On appelle régulièrement les gens, pour savoir comment ils se sentent ou si ils ont besoin de quelque chose. Cela évite de devoir appeler les pompiers une fois qu’il est trop tard » explique Christiane Pallez, directrice du centre de Metz.

Le CCAS fait beaucoup, mais compte aussi et surtout sur la solidarité des proches. « N’hésitez pas  à aller frapper à la porte de votre voisin âgé qui vit seul,  pour savoir si ça va, si il a besoin de quelque chose. C’est très important, ça peut aller très vite » lance la présidente du CCAS. « Si il faut aller lui acheter une bouteille de lait, d’eau, lui faire quelques courses pour lui éviter d’affronter la chaleur qui peut lui être fatale, faites-le » conclut-elle.

Accompagné ou pas, le plus important est de se protéger de la chaleur et pour cela, Christiane Pallez a des conseils à vous donner écoutez :

A Nancy on ne pense pas qu’aux personnes âgées. On prévient également les jeunes enfants, les adultes au travail. Il est préférable de privilégier les endroits les plus frais, pour se protéger, « mais tout le monde ne peut pas » insiste Christiane Pallez. Pour elle, les SDF sont en grand danger. D’ailleurs les chiffres lui donnent raison puisque le nombre de morts est quasiment équivalent en été qu’en hiver. « Mais l’été on ne fait rien pour eux » conclut, la Présidente du centre communal d’actions sociales de Metz.

Pour vous inscrire ou inscrire un proche sur le registre afin qu’il soit accompagné et en sécurité, il faut appeler le 0 800 891 891. Parce qu’il est important de ne pas les laisser seuls…

 

Joris CROLBOIS

En lien avec

Laisser un commentaire