Frédéric Antonetti : « Le projet du FC Metz me correspondait »

Frédéric Antonetti : « Le projet du FC Metz me correspondait »

Fraîchement nommé à la tête de l’équipe première des Grenats après deux ans d’interruption, Frédéric Antonetti s’est dit fin prêt à remettre le pied à l’étrier en Moselle. En ligne de mire, la remontée immédiate en Ligue 1, une première étape qu’il juge « difficile ».

.

Pour se donner les moyens de remonter dans l’élite du football français, une chose est sûre, le FC Metz n’a pas lésiné. En nommant Frédéric Antonetti entraîneur de l’équipe première, l’entité mosellane s’est assuré une expérience peu banale en Ligue 2. Le technicien corse jouit de plus de 600 matchs professionnels dirigés dans l’Hexagone. Un privilège pour un club de deuxième division, même si l’intéressé doit se remettre dans le bain après un break d’un an et demi.

Depuis la fin de son aventure lilloise, Frédéric Antonetti avait décidé de retirer temporairement son costume d’entraîneur. Une pause qui lui a permis de se consacrer à son expertise télévisuelle sur l’antenne de Canal +. Entretemps, « des propositions pas qu’exotiques. J’ai eu des offres de Chine, du Qatar, des Émirats, de bonnes sélections nationales, de Belgique et de Ligue 1 » a expliqué Frédéric Antonetti aux journalistes. Si une première approche messine s’était révélée non concluante en milieu de saison dernière, la seconde fut la bonne. Pourquoi ? « Je me sentais en forme de retrouver les terrain (…) J’ai trouvé exactement ce que je recherchais [à Metz], c’est-à-dire travailler avec des personnes qui me correspondent » a avancé l’entraîneur corse, qui a salué le travail du président Serin, du directeur général adjoint Philippe Gaillot, du responsable de recrutement Frédéric Arpinon et de Carlo Molinari.

En Lorraine, Frédéric Antonetti retrouvera non seulement les terrains, mais aussi le championnat de Ligue 2. Une division qu’il n’a plus connue depuis la saison 2003-2004, lorsque le natif de Venzolasca terminait champion de Ligue 2 avec l’AS Saint-Étienne. S’il dit « tout connaître » des joueurs de Ligue 1, grâce à son travail de consultant sur la chaîne cryptée qui lui imposait de regarder « six matchs par semaine », l’ancien coach doit « redécouvrir la Ligue 2. C’est un handicap ». Malgré la relégation du club à la croix de Lorraine dans l’antichambre de l’élite, le nouveau coach décrit le FC Metz comme une « place forte du football français ». Où doit-il évoluer ? Assurément « en Ligue 1 » répond Antonetti. La remontée immédiate du club en première division, ambition affichée par la direction de l’entité mosellane, sera « l’étape la plus difficile » d’après lui.

.

Remplir ce contrat ne sera pas chose aisée selon le Corse. Ce dernier voit une concurrence rude, notamment à travers les formations de « Lens, Lorient qui a évolué pendant 10 ans en Ligue 1, Le Havre qui a joué les barrages ». Côté joueurs, « 50 % de l’effectif sera renouvelé » a annoncé le coach. Un remaniement illustré par le récent départ de Thomas Didillon, remplacé par Alexandre Oukidja. L’ex-Strasbourgeois abordera l’exercice en tant que numéro un, même si l’arrivée d’un second portier est vital d’après Frédéric Antonetti. Pour combler les nombreux joueurs en fin de contrat, d’autres arrivées sont attendues : « On essaie de bâtir une équipe qui va jouer les premiers rôles. On est sur des profils qui permettront de jouer un football actif ». Quant au cas Matthieu Dossevi, dont l’option d’achat a été levé par la formation messine, l’entraîneur messin a expliqué compter sur l’international togolais.

Pour l’accompagner dans sa tâche qui portera sur les trois prochaines saisons, Frédéric Antonetti a décidé d’enrôler son fidèle adjoint, Jean-Marie de Zerbi, qui l’avait déjà côtoyé sur les bancs de Bastia, Saint-Étienne, Nice, Rennes et du LOSC. À ses côtés, Christophe Marichez et Hugo Cabouret, respectivement entraîneur des gardiens et préparateur physique la saison passée, conserveront leurs postes. « C’est ce qui est prévu » a répondu un laconique Antonetti. Quant à Sylvain Marchal, qui avait occupé un poste d’adjoint sous la régence de Frédéric Hantz, Bernard Serin a précisé que l’ancien défenseur retrouverait une place dans la formation du FC Metz.

Si l’Équipe de France a rendez-vous avec le Pérou le 21 juin lors du Mondial en Russie, les Grenats retrouveront les chemins de l’entraînement en ce même jour de l’été. Un premier stage est prévu sur les installations de Rombas et d’Amnéville, le second se déroulera en Alsace, dans la localité de Molscheim. Une préparation importante où Frédéric Antonetti devra insuffler une énergie nouvelle à l’effectif lorrain, avant de se rendre à Brest le 27 juillet pour la reprise du championnat.

En lien avec

1 Commentaire

  1. Frédéric Antonetti : « Le projet du FC Metz me correspondait » – France actualité
    13 juin 2018 at 19 h 24 min Reply

    […] Frédéric Antonetti : « Le projet du FC Metz me correspondait »  Direct FM […]

Laisser un commentaire