Le FC Metz se relance à Rennes (2-1)

Le FC Metz se relance à Rennes (2-1)

Grâce à un doublé de Nolan Roux sur deux services caviars de Matthieu Dossevi, les Grenats ont renoué avec la victoire en Bretagne. L’espoir renaît sur les bords de Moselle.

Les deux font la paire. Honteusement battus à domicile dimanche par l’OL (0-5) selon les dires de Frédéric Hantz, les Messins se devaient impérativement de montrer un autre visage samedi soir sur la pelouse du Roazon Park. Le coach messin faisait pourtant confiance aux mêmes joueurs pour commencer la partie. Uniques changements opéré par le technicien dans son onze de départ, le retour de Vahid Selimovic, qui a purgé son match de suspension suite à son exclusion à Strasbourg. Jonathan Rivierez était quant à lui préféré à Julian Palmieri. 

En face, les Bretons se présentaient avec une formation résolument tournée vers l’offensive, avec la titularisation de Gourcuff, Khazri, Sarr et Bourigeaud. Ce sont pourtant les visiteurs qui se procuraient la première situation chaude de la rencontre. Sur un service de Florent Mollet, Matthieu Dossevi frappait du plat du pied dans la surface, mais Koubek se détendait pour capter le cuir (13’). Mais après un début de partie équilibré, les hommes de Sabri Lamouchi prenait les devants grâce à une tête de Benjamin Bourigeaud de la tête, bien servi par Yohann Gourcuff (1-0, 27’). Une ouverture du score qui coïncidait avec la montée en puissance rennaise dans la rencontre. Peu de situations dangereuses par la suite et les Grenats rentraient aux vestiaires, une nouvelle fois menés au score.

Pas en vue en première période, Jonathan Rivierez cédait sa place à Julian Palmieri à la pause. Toujours vigilants sur les accélérations folles de Wahbi Khazri, les Grenats allaient jeter un froid sur l’ancien Stade de la Route de Lorient en égalisant grâce à son buteur vedette Nolan Roux. L’ancien lillois et stéphanois reprenait du casque un centre impeccable de Matthieu Dossevi (1-1, 52’). Un but salutaire qui sonnait la révolte dans le camp lorrain. Quelques minutes plus tard, les mêmes protagonistes étaient à la conclusion d’une nouvelle offensive. Dans une configuration presque similaire, Dossevi servait Roux qui trompait Koubek de son pied droit cette fois (1-2, 58’). Dans un silence de cathédrale en Ile-et-Vilaine, Metz passait alors sur la défensive, assurant alors les 3 points de la victoire. Nolan Roux inscrivait par ailleurs son 14ème but de la saison, aussi bien que Mario Balotelli ou Alassane Pléa. 

L’entrée en jeu de Diafra Sakho ne changera pas la dynamique rennaise. Eiji Kawashima s’employait pour dégager les rares tentatives bretonnes dans sa surface. La défense mosellane sécurisait ses cages pour arracher son deuxième succès de la saison à l’extérieur. Un exploit alors que, dans le même temps, Guingamp a arraché le nul à Lille (2-2). Les Messins reviennent donc à quatre points des Lillois et des Troyens, barragistes. Dans l’Est, l’espoir renaît.

Réactions

Le capitaine du FC Metz Renaud Cohade qualifie ce succès de « belle victoire. Elle nous permet de croire encore au maintien »  :

.

Passeur décisif pour la 10ème fois cette saison (deuxième meilleur total de la Ligue 1), l’ailier togolais Matthieu Dossevi explique que le groupe « croit toujours au maintien. C’est notre ligne directrice et on ne va rien lâcher » lance le joueur prêté par le Standard de Liège qui attend de pied ferme la fin de saison et les équipes de bas de tableau :

.

L’entraîneur du FC Metz Frédéric Hantz s’attendait à une réaction des siens, après la sévère déculottée concédée dimanche contre Lyon (0-5). Le Ruthénois est donc satisfait de ce succès en terres bretonnes :

En lien avec

Laisser un commentaire