Frédéric Hantz avant Rennes-FC Metz : « Il y a la conviction que le maintien est encore possible »

Frédéric Hantz avant Rennes-FC Metz : « Il y a la conviction que le maintien est encore possible »

Coulés par Lyon dimanche dernier à domicile (0-5), les Grenats abattent leurs dernières cartouches dans l’opération maintien. À commencer par un déplacement à Rennes ce samedi.

.

« J’ai eu honte ». Face à la presse à la veille du déplacement du FC Metz en Bretagne, l’entraîneur messin Frédéric Hantz n’a pas caché son désarroi, quelques jours après une défaite sèche contre Lyon (0-5). Le technicien a regretté le « peu d’engagement défensif », dans une rencontre où ses joueurs ne semblaient pas suffisamment concernés. Au Roazon Park ce week-end, le Ruthénois ne peut qu’espérer une réaction d’orgueil des siens, alors que le maintien semble s’éloigner semaine après semaine. « On sait tous que la situation est difficile, mais si on ouvre autant les portes que contre Lyon, on ne pourra pas gagner un match (…) Il y a des choses à changer ».

À la recherche d’une victoire en Ligue 1 depuis un succès à Saint-Symphorien contre Nice fin janvier, le FC Metz est condamné à enchaîner plusieurs victoires pour parvenir à ses fins. En ligne de mire, la 18ème place, synonyme de barrage, actuellement occupée par l’ESTAC. Avant cette 33ème journée de championnat, les Aubois comptent 7 points d’avance sur les Lorrains. « Il y a une volonté de la part des joueurs de faire le mieux possible. Mais il y a une exigence de la Ligue 1 qu’on a du mal à avoir. Malgré cela, il faut affronter les matchs » concède le coach des Grenats. Avant de rassurer sur ses ambitions de fin de saison : « Il y a aussi la conviction sincère, chez moi, dans le staff et chez une grande majorité des joueurs que le maintien est possible ».

Pour continuer à faire vivre ce maigre espoir, le FC Metz doit ramener quelque chose ce samedi face aux Rennais de Sabri Lamouchi. « Ce n’est pas le même Stade rennais que l’on a reçu au mois de décembre » reconnaît Frédéric Hantz, « je les trouve plus costauds à tous les niveaux. C’est une équipe qui est cinquième et qui est à sa place. La tâche n’en sera que plus difficile ». Lucide sur le potentiel de son adversaire à la lutte pour une place qualificative en C3, le coach du FC Metz estime que ses joueurs « doivent corriger fort certaines attitudes » et appelle les siens à montrer « plus d’engagement ». Au match aller, les Mosellans avaient mis en danger les Bretons lorsque Florent Mollet avait ouvert le score, avant que les Rouge et Noir n’égalisent en fin de match. Priorité pour les Grenats, retrouver une certaine efficacité devant le but. « On a tiré douze fois au but face à Lyon, peu d’équipes de bas de tableau l’ont fait » constate coach Hantz. L’entraîneur, lui, en est certain : « on est capables de gagner des matchs de Ligue 1 ».

Le groupe

Seulement changement dans le groupe de 18 par rapport à dimanche, Opa Nguette ne figure pas dans la liste et est mis à la disposition de l’équipe réserve qui affronte Pagny/Moselle ce week-end. Ayant purgé son match de suspension après son carton rouge à Strasbourg, Vahid Selimovic réintègre quant à lui le groupe messin.

Les absents

Benoit Assou-Ekotto et Yann Jouffre sont toujours trop justes physiquement pour jouer en Ligue 1. Vincent Thill, Milan Bisevac et Opa Nguette joueront en National 3 ce week-end, à l’instar de Thomas Didillon, tout juste remis d’une hernie discale contractée en début de saison.

En lien avec

Laisser un commentaire