Quentin Bigot sur la voie de la sérénité

Quentin Bigot sur la voie de la sérénité

Le jeune athlète mosellan, Quentin Bigot, fait l’objet d’une convention signée ce mardi entre la Moselle Sport Académie, Voies ferrées locales et industrielles (VFLI), et l’A2M. Le but de cette convention est de pouvoir sécuriser la carrière du lanceur de marteau.

A l’instar des joueurs de football professionnels, les athlètes ne bénéficient pas tous d’un contrat et d’un salaire versé par leur club. Beaucoup travaillent donc à côté. C’est le cas du mosellan Quentin Bigot, lanceur de marteau à l’a2m. Il est, depuis 2015, conducteur de train pour VFLI ; un métier qu’il adore mais qui est contraignant. La convention signée ce mardi par VFLI, l’A2M et la Moselle Sport Académie, va alors lui permettre d’alléger son emploi du temps. Au lieu de travailler 35h par semaine, il ne travaillera plus que 10 à 15h par semaine, et le reste du temps, il pourra s’entraîner. Mais surtout, cette convention apportera aussi un soutien financier à l’athlète. Précisions de Philippe Gonigam, responsable du dispositif Moselle Sport Académie :

.

Forcément, pour Quentin Bigot, ce nouveau dispositif va lui apporter plus de sérénité ; une bonne chose en vue des futures échéances. Le Mosellan va participer au championnat d’Europe cet été, aux championnats du monde en 2019 et aux JO de Tokyo en 2020. Ecoutez Quentin Bigot :

.

Avant toutes ces compétitions, le lanceur de marteau va pouvoir se tester dès ce weekend, lors de la Coupe d’Europe hivernale. Une compétition que le Lorrain avait remporté l’an dernier. Cette année, ce sera plus dur, comme nous l’explique l’athlète :

.

Avec la signature de cette convention, le lanceur de marteau mosellan le sait, il « ne peux pas être dans de meilleures dispositions pour réussir ». Réponse dès ce weekend, à Leiria au Portugal.

En lien avec

1 Commentaire

  1. OLIVIER
    23 mars 2018 at 19 h 14 min Reply

    vive le dopage !

Laisser un commentaire