Le FC Metz subit la loi de Caen et est éliminé de la Coupe de France

Le FC Metz subit la loi de Caen et est éliminé de la Coupe de France

Le FC Metz jouait hier soir son huitième de finale de coupe de France face à Caen. Après 120 minutes et une séance de tirs aux buts échevelée, les Normands se qualifient pour les quarts de finale.

Les 11 000 personnes du stade Saint-Symphorien retiennent leur souffle au moment où Boulaya s’avance pour frapper son tir au but. S’il le rate, le FC Metz est éliminé de la Coupe de France. L’arbitre de la rencontre Amaury Delerue siffle, l’ancien clermontois s’avance et tente une audacieuse panenka. Le gardien caennais n’a pas bougé et accueille tranquillement le ballon dans ses bras. Metz est éliminé après plus de 120 minutes de combat, tout ça pour ça.

Auparavant, les Messins sont passés par toutes les émotions. D’abord menés 1-0 après 51 minutes de jeu suite à une mésentente dans la défense, dont l’attaquant finlandais Stavitski a profité, les Grenats ont su réagir. A six minutes de la fin, le Caennais Hervé Bazile est expulsé. Une minute plus tard, Ibrahima Niane décoche une frappe des 20 mètres qui trompe Brice Samba. Un but partout, les supporters frigorifiés auront droit à trente minutes supplémentaires.

La confiance messine est d’autant plus grande à la 108ème minute lorsque Nolan Roux donne l’avantage à son équipe sur une offrande de Farid Boulaya. Metz a l’occasion de faire le break, mais ni Cohade, ni Rivière ne parviennent à tromper le vigilance de Brice Samba. La punition arrivera à la 114ème minute. Sur un centre de Jan Repas, Enzo Crivelli remise de la tête en retrait pour Ismaël Diomandé, seul dans une défense arrêtée, deux buts partout. Comme face à Tours, le club à la croix de Lorraine devra passer par la séance de tirs aux buts.

Les ratés de Cohade, Rivière, Roux et Boulaya seront fatals au FC Metz qui quitte la compétition. Malgré le combat durant toute la rencontre, l’attitude de certains joueurs a passablement énervé le coach messin Frédéric Hantz écoutez :

 

Des points positifs

Malgré la colère, le technicien mosellan retient tout de même des points positifs. « Dylan Lempereur a su se mettre au niveau de la Ligue 1, Yann Jouffre a fait une bonne heure, Vahid a fait une bonne partie aussi. Il y a des points positifs dont on va se servir pour avancer » .

Première étape, la réception de Montpellier samedi à Saint-Symphorien pour le compte de la 25ème journée de Ligue 1. Au match aller, les Grenats se sont imposés trois buts à un à La Mosson. Metz – Montpellier sera la seule recontre à domicile en Février. Les Lorrains se déplaceront ensuite à Troyes puis à Guingamp.

Crédit photo : FC Metz

Joris CROLBOIS

En lien avec

Laisser un commentaire