Avant Montpellier – FC Metz, « tous les voyants sont au rouge » selon Frédéric Hantz

Avant Montpellier – FC Metz, « tous les voyants sont au rouge » selon Frédéric Hantz

À une semaine de la trêve hivernale, le FC Metz se déplace dans l’Hérault ce samedi pour affronter la meilleure défense du championnat. Un match avec « un gros écart entre les deux équipes » selon le coach messin Frédéric Hantz.

Conclure 2017 avec un nombre de points à deux chiffres : telle est l’ambition du technicien mosellan Frédéric Hantz, à l’aube d’un déplacement à Montpellier. Sur la pelouse de la Mosson samedi soir, le FC Metz affrontera une formation montpelliéraine en très grande forme (7ème du classement avec 23 points). Faciles vainqueurs de Lyon en Coupe de la Ligue (4-1), les hommes de Michel Der Zakarian affichent la meilleure défense du championnat (10 buts encaissés), malgré une attaque en retrait (14 buts marqués).

En poste depuis fin octobre sur le banc messin, Frédéric Hantz se souvient des hivers fructueux lors de son passage dans le sud de la France : « novembre-décembre sont toujours une très bonne période pour le Montpellier Hérault » explique le Ruthénois. « À Metz, ce sont des périodes toujours difficiles » ajoute le technicien. De l’espoir engendré après une bonne prestation à domicile contre Rennes samedi dernier (1-1), les Messins sont retombés dans leur travers à Angers mardi en Coupe de la Ligue (0-1). « Pour nous, c’est simple : tous les voyants sont au rouge. Ce match, c’est Samson contre Goliath. Il y a un gros écart entre les équipes » explique Frédéric Hantz.

.

Les deux points perdus en fin de match contre le Stade Rennais laissent le FC Metz à distance de ses voisins directs au classement. Avant cette 18ème journée, les Grenats comptent toujours cinq points, treize de moins que l’ESTAC, 17ème et premier non relégable. « Dans mon esprit, c’était qu’on ait au moins un nombre à deux chiffres à la trêve » précise Frédéric Hantz. Après Montpellier, il restera à ses hommes la réception de Strasbourg mercredi pour tenter de lui donner raison. « Ce sont deux résultats qui peuvent changer la perspective par rapport à la deuxième partie de saison » reprend l’entraîneur du FC Metz.

.

Particularité de ce déplacement : le groupe messin qui se présentera samedi soir dans l’Hérault ne comporte que 17 éléments. Un choix que le coach assume : « J’étais parti pour être moins nombreux. C’est un message général. Vis-à-vis des joueurs, je ne veux pas être trop dur. Contre Strasbourg, on sera peut-être moins ».

.

Si Fallou Diagne et Mathieu Dossevi réintègrent le groupe après un bref passage par l’infirmerie, le groupe reste amputé de Palmieri, Nguette, Balliu, Bisevac, Cafu, Jouffre et Wollscheid. Absent de dernière minute : Thomas Didillon souffre d’un lumbago et sera absent jusqu’en janvier. Le gardien formé au club sera remplacé numériquement par le numéro 3 Quentin Beunardeau.

Montpellier – FC Metz, 18ème journée de Ligue 1 Conforama. Coup d’envoi samedi 16 décembre à 20 heures. Une rencontre à suivre sur Direct FM 92.8 et directfm.fr avec Doriand. 

En lien avec

Laisser un commentaire