Le FC Metz concède sa 14ème défaite de la saison à Nice (1-3)

Le FC Metz concède sa 14ème défaite de la saison à Nice (1-3)

Malgré l’égalisation de Nolan Roux peu après l’ouverture du score, les Messins n’ont pas tenu le rythme à l’Allianz Riviera. Le doux rêve du maintien ne cesse de s’éloigner journée après journée …

Pour le FC Metz, le cauchemar continue et ne semble pas près de s’arrêter. Balayés à Saint-Symphorien mercredi par des Marseillais survoltés (0-3), les Grenats enchaînaient ce samedi soir leur troisième rencontre en sept jours.

Sur la Côte-d’Azur, les Niçois, moins inspirés cette saison que lors du précédent exercice, partaient à l’offensive dès le coup d’envoi. Et Mario Balotelli était à deux doigts de crucifier d’entrée les Lorrains, mais Eiji Kawashima remportait son duel avec l’international italien (11’). Sans solution dans la moitié de terrain adverse, les hommes de Frédéric Hantz reculaient et laissait Alassane Pléa, auteur d’un triplé l’an passé à Saint-Symphorien, débloquer le compteur au terme d’un cafouillage dans la surface (1-0, 26’).

Contre le cours du jeu, les Grenats repartaient immédiatement à l’assaut des cages de Benitez. Et sur un centre millimétré de Renaud Cohade, Nolan Roux est venu smasher sa tête à l’entrée de la surface. Le cuir finissait au fond des filets, et le FC Metz mettait fin à une série de 5 matchs sans marquer (1-1, 29’).

L’espoir de ramener un point précieux fleurissait parmi les rangs messins. À la mi-temps, le FC Metz tenait bon malgré la sortie prématurée de l’international albanais Ivan Balliu sur blessure. Mais dès le retour des vestiaires, Mario Balotelli douchait les maigres velléités de match nul des visiteurs. Sur un coup franc à 30 mètres, la frappe de l’ancien joueur du Milan AC était contré par Moussa Niakhaté, et prenait Eiji Kawashima à contre-pied (2-1, 55’).

Bien que valeureux et auteurs de quelques tentatives de contre-attaques, les Grenats n’ont plus mis en danger les Aiglons. Ces derniers aggravaient le score par l’intermédiaire d’Allan Saint-Maximin sur une frappe lourde dans la surface messine (3-1, 71’).

À l’arrivée, une 14ème défaite qui éloigne un peu plus le FC Metz du maintien en Ligue 1. Les Lorrains sont à 14 longueurs de Lille, 17ème avec 18 points. La réaction de Jonathan Rivierez, défenseur du FC Metz au micro Direct FM de Doriand :

.

Prochaine rencontre pour les Messins : la réception du Stade Rennais samedi 9 décembre. Un match à suivre en intégralité sur Direct FM et directfm.fr avec Doriand et Stéphane Léoni.

En lien avec

Laisser un commentaire