L’hommage à Marie et Mathias aux Arènes de Metz

L’hommage à Marie et Mathias aux Arènes de Metz

Il y a deux ans, Marie Lausch et Mathias Dymarski ont perdu la vie dans l’attentat du Bataclan à Paris. Pour la deuxième année consécutive, l’association Marie et Mathias leur rend hommage.

Cette association a été créée par les pères des deux Messins, tués au Bataclan, et par leurs amis. Marie et Mathias avaient en effet un réseau d’amis importants, que leurs parents ont découvert après leur mort. Touchés par l’élan de solidarité qui a suivi le drame, Jean-François Dymarski et Maurice Lausch ont décidé de perpétuer la mémoire de leurs enfants, en se consacrant à la jeunesse.

Aujourd’hui, l’association compte plus de 800 adhérents, et 12 000 euros de bourse ont été distribués à des jeunes en 2017. L’association a en effet décidé de consacrer ses bénéfices aux jeunes et à leurs projets. C’est ainsi que six bourses ont d’ores et déjà été attribuées ; deux bourses musicales aux groupes lorrains Hoboken Division et Bambou, deux à des jeunes créatrices de mode, et deux à des étudiants de l’ESITC de Metz (ancienne école de Mathias) qui font de l’humanitaire.

Pourtant, au départ, l’association ne s’était fixé aucun but, si ce n’est rendre hommage aux victimes des attentats, et à ce couple dont la photo a fait le tour du monde. Ecoutez Jean-François Dymarski et Maurice Lausch :

.

L’association Marie et Mathias a dorénavant envie de grandir et de développer encore plus de projets. Les parents sont entourés d’une quinzaine de jeunes, force de propositions, à l’image de Laura Handler, ancienne camarade d’école de Mathias :

.

Ce vendredi 10 novembre, une grande soirée concerts est donc organisée aux Arènes de Metz. La soirée débutera dès 17h avec un afterwork et DJ set. Les concerts débuteront quant à eux à 20h, avec au programme Les Pangies (Blues/rock), Adam (pop), Backstage Rodeo (rock) et Grand Blanc (rock).

Informations pratiques :

Tarifs : 10 euros en prévente / 15 euros sur place.

Tarif parking à 1 euros (à l’URBIS Gare-Centre Pompidou).

En lien avec

Laisser un commentaire