Julian Palmieri (FC Metz) : « Montrer qu’on n’est pas morts »

Julian Palmieri (FC Metz) : « Montrer qu’on n’est pas morts »

La nouvelle recrue du FC Metz, Julian Palmieri, a été présentée ce jeudi à la presse. L’ancien joueur de Bastia ou de Lille assume son tempérament « marginal » et se dit « prêt à travailler avec Frédéric Hantz et Sylvain Marchal » dans la quête du maintien en Ligue 1.

À la réputation sulfureuse et au caractère pour le moins bien trempé, Julian Palmieri (30 ans) a été choisi par les dirigeants mosellans pour remplacer Matthieu Udol, victime d’une rupture des ligaments croisés à Saint-Etienne. « Le nom de Julian est tout de suite apparu » admet Philippe Gaillot, le directeur génétal adjoint du FC Metz, en charge de présenter la nouvelle recrue ce jeudi devant la presse. « Les discussions ont été assez rapides, il avait envie de retrouver les terrains » ajoute l’ancien défenseur grenat. Avec plus de 150 matchs au compteur dans l’élite du football français, Julian Palmieri ne doute pas des chances de maintien du FC Metz en Ligue 1, malgré un départ on ne peut plus alarmant (3 points après 12 journées). « Ça me plaît de donner tort aux gens » reconnaît le joueur.

.

Non retenu par Marcelo Bielsa au LOSC à la fin du mois d’août, le nouveau latéral gauche messin pourra s’appuyer sur plusieurs connaissances de longues dates en Moselle : Frédéric Hantz, le coach « qui représente un peu tout car il m’a lancé en Ligue 1 » selon ses dires ; Sylvain Marchal, son ancien coéquipier au SC Bastia et désormais adjoint du nouvel entraîneur, ainsi que Frédéric Arpinon, son ancien coach à Istres.

« Donner de la grinta »

Récompensé du plus beau but de la saison 2014-2015 lorsqu’il évoluait sous la tunique bastiaise, Julian Palmieri a rencontré ses nouveaux partenaires mercredi, lors d’une séance où il s’est entraîné à part. Fraîchement débarqué, le néo-latéral gauche n’a pas hésité à s’exprimer devant ses coéquipiers et ses dirigeants. « J’ai déjà dit à un ou deux joueurs et à Philippe certaines choses qui ne me plaisaient pas » explique Julian Palmieri. La recrue messine avoue par ailleurs vivre « sans langue de bois et sans filtre. J’ai toujours assumé cela et ce n’est pas prévu que je change, je suis un peu marginal ». Par sa présence dans l’effectif messin, le numéro 20 espère « donner de la grinta, parce que c’est ce qu’il manque ». 

.

Se pose désormais la question de son premier match sous les couleurs grenats. « Pour Toulouse, ça sera un peu short » regrette Julian Palmieri, « ce serait prendre des risques pour rien ». Le défenseur pourra alors profiter pleinement de la trêve internationale pour retrouver une certaine forme physique, lui qui n’a plus disputé de match de championnat depuis le 6 mai dernier et un certain … Lille-Metz (0-2).

Axel Watrin

En lien avec

Laisser un commentaire